Critique de Rogue One, film inattendu à la fin tendu

Critique de Rogue One, film inattendu à la fin tendu

Sorti en salle le 16 décembre dernier, l’opus le plus récent de la populaire saga Star Wars, Rogue One, fait déjà fureur au Box-Office.

À peine trois semaines après sa sortie, Rogue One a déjà engendré 850 millions de dollars américains. À titre de comparaison, il se situe en avant-dernière position du palmarès de la série de films, derrière l’épisode trois, la Revanche des Sith.

Cette réussite pourrait provenir du changement de ligne directrice que son réalisateur, Gareth Edwards, a effectué. En effet, une trame narrative bien plus sombre et réaliste s’est installé dans l’univers de Star Wars. Ne pas avoir une fin de film hollywoodien, tout en gardant l’intérêt du public et une qualité de production, est un acte complexe que Mr.Edwards a su maîtriser à la perfection.

« He really liked the movie, so it means a lot… it was the most important review to me » a déclaré le réalisateur en parlant de George Lucas (traduction libre; Il a vraiment apprécié le film, c’est important pour moi, car son avis était celui qui comptait le plus à mes yeux.) Edwards, faisant partie d’une dizaine de personnes ayant aidé à réaliser la saga, a su se démarquer et c’est ce qui donne l’unicité à ce film.

Poster officiel de Star Wars Rogue One

Affiche officielle de Star Wars Rogue One

Point qui n’est pas à laisser de côté, le dénouement. Voir tous les personnages principaux disparaître à tout jamais est quelque peu déroutant, mais fait du bien à l’amateur de cinématographie en moi. Trop souvent tout finit bien, mais dans ce cas, aucune liaison amoureuse de dernières minutes, aucun rescapé de justesse. Juste une fin tétanisante et sans appel qui fait frémir d’horreur et de confusion.

Malgré tous ces bons atouts et une scène finale qui a su plaire à tous les fans avec un retour en force de Darth Vader, le film est quelque peu saccadé. Pour un spectateur non aguerri, le changement de point de vue entre les protagonistes et l’Empire peut entraîner une confusion sur le cours de l’histoire.

Seul aspect que Rogue One doit encore démontrer, c’est s’il est en mesure de lancer une tendance de production pour les films Star Wars à venir, plus sombre et mystérieux.

Une critique du dernier opus de la saga Star Wars, Rogue One! Ce film amène bien des surprises… mais sont-elles bonnes ou décevantes?




Thomas Chabot

Je suis passionné de politique... et de cinéma... et de télévision... et de musique... et d'actualité... et de sujets techno et geek... et d'histoire... En fait je pense que je peux dire que je suis assez polyvalent. J'ai soif d'apprendre et du même coup, de vous faire apprendre.

D'autres articles dans le même genre...

Recevez nos articles par courriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!

On est aussi sur Facebook, si vous aimez mieux!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!