Accueil » Art de vivre » Maison » Alimentation, cuisine et recettes » Les 15 pires poutines qui sont un crime contre le Québec

Les 15 pires poutines qui sont un crime contre le Québec

La poutine, symbole culinaire québécois, est souvent déclinée en diverses variantes. Mais certaines recettes audacieuses s’éloignent tant de la tradition qu’elles en deviennent presque sacrilèges. Dans cet article, découvrez ces poutines qui pourraient être considérées comme des crimes contre le Québec. Prêts pour le grand frisson gustatif ? C’est parti !

1 – Une poutine avec du fromage jaune-orange (entre autres)

Avec des saucisses, de la viande hachée, ce qui semble être du mozzarella en cubes et des piments forts.

2 – On dirait une poutine au vomi

Poutine au vomit

Qui a brûlé sur le réchaud.

3 – Une poutine à l’européenne

Poutine à l'européenne

Le fromage râpé c’est déjà ordinaire, mais l’absence de sauce à poutine est indéfendable.

4 – Tater Tot poutine et fromage fondu

Tater Tot poutine et fromage fondu

Le plus beau là-dedans, c’est le plat en fonte.

5 – Poutine de sushi

Poutine de sushi

L’art de briser deux de mes repas préférés dans la même tentative culinaire.

6 – La poutine au Ramen

La poutine au Ramen

Probablement que c’est bon, mais c’est pas ISO-Poutine.

7 – La poutine style Grilled Cheese

Même le fromage en tranche à l’air triste.

8 – Poutine des Philippines

Ça nous provient de la chaîne de burgers MOS aux Philippines… On va donner une passe droit parce que c’est loin et que ça a quand même l’air bon.

9 – Poutine au penne ou Penne à la poutine

Ça manque de patates, pis je pense pas que c’est le persil qui va sauver la mise.

10 – Poutine au Gnocchi

Très déçu de la part de Dic Ann’s… Au moins, vas-y avec du cheddar si tu es pour faire des folies.

11 – Chips à la poutine

L’idée est bonne, mais le problème c’est que c’est pas très bon.

12- Kraft Dinner à la poutine

Oh, quand même, on pique ma curiosité ici.

13 – Poutine d’usurpateur à la sauce trop pâle

Répète après moi.

La poutine, c’est un mets QUÉ-BÉ-COIS.

Ah oui, pis le fromage lui?

14 – Poutine St-Hubert déjà fondu

Quand tu prends la peine de demander la sauce à part, mais que le vrai lifehack c’est de demander le fromage à part.

Erreur de débutant.

15 – Poutine de chips et boule de fromage jaune orange

Je sais qu’il y en a qui vont lire l’article et qui vont dire que j’exagère, mais on va toute se mettre d’accord sur celle-là?

En conclusion, ces poutines audacieuses ont bousculé les limites de la tradition québécoise. Malgré leur caractère « criminel », elles reflètent une culture en constante évolution. Alors, même si certaines de ces créations pourraient vous faire grincer des dents, n’hésitez pas à partager vos réactions et à nous dire si vous oseriez les goûter, ou si elles resteront définitivement hors de votre assiette.

Ailleurs dans le monde de la poutine :


Jugez par vous-même ces poutines étranges et audacieuses qui pourraient choquer les puristes. Partagez vos verdicts et dites-nous si ça passe ou ça casse ! 🍟🤤
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Moyenne de 5 sur 22 votes

Photo de profil de Matt

Matt

Père, pédagogue, historien, programmeur, marketeur, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. En quête d’indépendance alimentaire, financière et politique. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Les Meilleurs Trucs

9 réflexions au sujet de “Les 15 pires poutines qui sont un crime contre le Québec”

  1. C’est du gros n’importe quoi! Une poutine n’a qu’une seul recette si non nous allons devoir ajouter, « l’original » et pour ma part, ce n’est pas acceptable. Les recettes que vous avez présenté, j’appelle cela du « touski à …. ». NOUS DEVONS RESPECTER notre chère Poutine avec toutes ses lettres de noblesse. Vive le seule et unique POUTINE!!!

    Répondre
    • Bien d’accord et c’est le message que j’ai tenté de véhiculer dans l’article.

      Merci ! Bon dimanche soir 🙂

    • Je suis tout à fait d’accord. Une poutine c’est une poutine. Point. Frites, fromage squiq squiq, sauce. Pas plus pas moins.

  2. Quand je vois les restaurateurs essayer de repimper notre chère poutine avec du n’importe quoi et de la dénaturer…
    C’est complètement dégrader cette pauvre qui ne demande que d’être mangée comme elle est.

    Répondre
  3. Comme tu dis SACRILÈGE !!!
    Comment même oser appeler celles-ci POUTINE!
    Ces personnes n’ont évidemment pas goûtées la POUTINE QUÉBÉCOISE c’est clair!
    Céline 🌹

    Répondre

On veut votre avis sur ce contenu québécois