John James Charest le phoenix

John James Charest le phoenix

Dénigrer le « travail » de Jean Charest, c’est devenu une tendance populaire ; une attitude « cool » a adopté ; une façon de montrer qu’on est dans le vent.
Les jeunes et les vieux s’acharnent à faire des blagues sur lui, comme autrefois on riait des « new-fies », des mongols, des blondes, des communistes, des témoins de Jéhova.
Ce ne sont que quelques exemples montrant comment les médias et l’ignorance sociale joue avec nos raisons comme avec de la pâte à modelé.

Seulement notre bon p’tit monsieur Charest mérite que le Québec le pointe du doigt. Pour plusieurs raisons, mais pas pour celles que je suis tanné d’entendre par de pseudo gérant d’estrades de la scène politique.
C’est pourquoi j’ai décidé de vous montrez qui est Jean Charest!
Pas pour qu’on le prenne en pitié. Seulement pour ajuster notre tir. 

Tout d’abord. La première chose que je veux clarifiés.
Jean Charest n’est un fédéraliste convaincu. C’est un opportuniste. Un OPPORTUNISTE.

Qu’est-ce qu’un opportuniste en politique ?
Cette race de politiciens ne souhaite qu’une chose; le plus gros pouvoir le plus tôt possible !
C’est donc dire que cette race n’a aucune idéologie particulière, elle ne s’associe qu’au principe du parti le plus proche du pouvoir. Ils disent ce que les gens veulent entendre, et le répète jusqu’à temps que sa entre dans la tête de tout le monde. Ces gens sont aussi très habile pour évité ou faire dérapé une question. Il faut le dire, les opportunistes que l’on voit à la télé sont souvent très intelligent. (Même s’ils n’en ont pas l’aire)
Cette race est celle qui ressort le plus de notre politique occidentaliste puisque ces pantins protègent les corporations privées, tout en faisant croire au peuple qu’il vit en démocratie.

Le parcours de Charest (les preuves)
D’abord, Jean Charest a choisi le Politique fédéral.
-Pourquoi ?
À l’instar de Trudeau, Dion, Chrétien; il a décidé de prendre le pouvoir le plus proche.
À l’époque, il brandissait la bannière du Parti Conservateur du Canada.
-Pourquoi ?
Le parti Conservateur montait dans les sondages alors que les libéraux avaient peine à se sortir du marasme de la constitution. (Héritage de Trudeau)
Brian Mulroney et Joe Clark était déjà de vieux loups à cette époque. Alors il a vu la chance de prendre les reines d’un parti déjà fondamentalement implanté au Canada.
Comme on le sait, ce qu’il a toujours manqué aux Conservateurs pour être au pouvoir ; c’est un transfère du vote au Québec.
Avec sa face de jeune québécois prospère, il a joint les rangs conservateurs. (Un peu comme Dumont s’apprête à faire au prochaines élection advenant une volonté d’indépendance des Québécois) Un nègre-blanc comme dirait Falardeau.
Cette tactique a fonctionné. Charest et Bouchard ont fait basculer l’électorat au Québec et Mulroney a obtenu le pouvoir.
Vous vous en rappelez ? Ils avaient faite la promesse d’inclure le Québec dans la constitution. Et puis Charest était de ceux qui faisait cette promesses, et puis il était de ceux qui ont fait « flopper » le projet.

Ensuite, quoi de bon pour not’ p’tit M’sieur Charest…
Il a tenté sa chance lorsque le chef des conservateurs démissionna, en 1993 je crois, laissant le pouvoir à son parti pour quelques mois. Jean s’engagea dans une lutte à la chefferie et du pouvoir. Cette fois-là, ti-Jean a perdu contre celle qui deviendra la première honorablE première Ministre du Canada. (Kim Campbell).
Alors que celle-ci perd le pouvoir aux libéraux de Chrétiens et que le Québec parle de plus en plus d’un référendum, il accepte de travailler pour le comité du NON. (Il était vice-président du NON en 1995)

Après une victoire du Non. Il se retrouve devant un mur. Sa carrière stagne. Le parti Conservateur n’est plus ce qu’il était, not’ p’tit m’sieur Charest décide d’accepté l’offre du parti Libéral du Québec (qui l’on payé soit dit en passant) et remplace le Johnson qui n’a jamais plu au québécois.
Il perd la première élection ce qui lui laisse le temps de prendre appuie et ainsi former SON parti.

Maintenant, l’élection de 2002.
Vous vous rappelez ?
L’élection ou Mario Dumont avait 40% des intentions de vote 7 mois à l’avance.
7 mois avant l’élection, au mois de septembre(août), Charest lançait son projet de campagne. C’est très tôt ! Mais il le fait pareil. Je me souviens qu’à cette époque, mon prof de politique au Cégep disait que c’était fini pour Charest. Qu’il venait de se suicider en lançant son programme si tôt. Mais regardez l’opportuniste travaillé ;
Pendant les mois suivants, il travaille à discréditer le travail de l’adéquiste en continuant de regarder les Péquistes de Landry s’engouffrer.
Au début de la campagne, il avait réussi à retrouver le vote traditionnellement rouge du Québec. Quelques 20 points. C’est quand même bon.
Ensuite, la campagne.
Un slogan, puis deux choses que les gens ne se tanne pas d’entendre et let’s go !
Nous sommes prêt ! On l’a tu assez entendu celle-là !
Éducation et Santé ! Nos priorités !
Celle-là aussi on l’a entendu pas mal ! (On sait que par la suite, les étudiants sont tombés en grève pendant plusieurs mois, puis on ne cesse de parler de médecine à deux vitesses)
Un combat des Chefs ou il ne dit rien, sauf les deux maudits slogans. Il répond aux questions en relançant avec d’autres questions. ( Politique du cé pas moi cé toi !)

Il a gagné son pari. Il place les députés les plus populaires au poste qu’il décide et c’est ce qui formera l’un des gouvernements les plus incohérents de l’histoire du Québec. ( Charest effectuera un remaniement seulement six ou huit mois après son élection.)
Nous sommes prêt mon cul !

Tout ça pour dire que Jean Charest est un opportuniste.
Et puis à force de courir les appuis à gauche puis à droite, on n’a pas le temps d’avoir un idéal, ni une vision.
Comme Trudeau, il est vide.
Comme Trudeau, il préfère travailler contre le projet référendaire plutôt que de le servir. Sauf que, comme Trudeau aurait fait, advenant un Québec indépendant, il serait le premier à ce présenter comme président de la république. Et puis il serait maintenant fier d’être québécois. Et il défendrait nos intérêts si on le lui demande…
Ne me parlez plus que Jean Charest est un capitaliste, un gauche centriste, un Duplessiste, il n’est qu’un opportuniste. Il est ce qu’on lui demande d’être. Il dit ce que le monde veut entendre.
Comment un homme qui change son nom pour plaire pourrait avoir une volonté de réellement changer les choses ? Comment un homme qui se fait élire à Sherbrooke pendant qu’il demeure à Westmount peut-il avoir un idéal ? Comment un homme qui parle de l’importance du Québec dans le Canada peut-il avoir une quelconque vision quand on sait qu’il travaillait contre les droits des québécois au Lac Meech? Comment un homme qui fait de l’éducation et la santé son credo peut-il échoué lamentablement dans les deux domaines dans la première année de son mandat ? C’est la réingénérie vous me direz ?

J’ai peur.
Parce qu’en 2002. Il était mort sept mois avant son élection.
Aujourd’hui, tout le monde croit qu’il n’a aucune chance aux prochaines élections, sauf qu’il pourrait renaître de ses cendres.
Et j’ai aussi peur, parce que Georges Bush ; même avec la guerre en Irak, même avec le Fahrenheit 9/11 de Moore, même avec tous les citoyens du monde contre lui, même avec tout ça ! Il a été réélu quand même.
Ça ne vous sonne pas une cloche ?
J’ai peur. Parce que même s’ils croupissent dans les bas-fonds des sondages, les opportunistes savent renaître de leur cendre.
Alors méfiez-vous, ne le croyez jamais mort, il gagnera les prochaines élections …

N.B. Sir John James Charest (c’est son vrai nom) a soumis un projet de lois visant à changer le mode de scrutin au Québec. C’est un aspect important pour notre souveraineté-nation. Vaudrait mieux le watché !
Aussi, la seul manière de sortir de l’arène cette race de politiciens, c’est de s’impliquer. De ne pas accepter que ces rats s’appuyant sur l’ignorance et la paresse (qu’ils implantent eux-mêmes dans nos vies) nous représente.
Bonne journée

Vincent Belisle

Dénigrer le « travail » de Jean Charest, c’est devenu une tendance populaire ; une attitude « cool » a adopté ; une façon de montrer qu’on est dans le vent.




D'autres articles dans le même genre...

Ça pourrait aussi vous intéresser...

Recevez nos articles par courriel

21 réponses

  1. Bill dit :

    J’aime bien te lire Vincent!

  2. Jos dit :

    Ça me va pour la thèse de l’opportunisme!

    Cependant, ce qui me va moins bien, c’est de mettre tous les Libéraux dans le même panier. D’accord, Charest n’est pas fameux en tant que PM. Par contre, je suis persuadé que certains minitres de son cabinet sont d’excellents politiciens, d’excellents hommes de peuple.

    Aux prochaines élections, je ne serais pas surpris que les Libéraux soient de retour au pouvoir; dans une certaine mesure, je crois même que je le souhaite. Par contre, je dois admettre que j’espère que ce parti aura alors un nouveau dirigeant.

    Il est vrai que, depuis les élections, les Libéraux n’ont pas fait l’unanimité. Par contre, Québécois que nous sommes exigions du changement, après les déboires des Péquistes. Et, du changement, c’est ce que les Libéraux tentent de faire… Par contre, peu importe la situation, tout changement crée nécessairement des heureux et des malheureux… et, bien entendu, ce sont ces derniers que nous entendons le plus!!!

  3. Belisle dit :

    Merci a Bill pour son compliment.
    Salut Jos.
    Je ne me souviens pas d’avoir écrit dans mon article que TOUT les libéraux provinciaux sont des opportunistes.
    J’ai dit que Jean Charest avait formé un cabinet de candidat vedette qui ne se connaisse pas entre-eux. Ce qui fait que la communication est inexistente, et ça rend le gouvernement pitoyablement incohérent dans ses actions (ou ses non-actions).
    J’ai cité en exemple les Trudeau, Chrétiens et Dion.
    Mais puisque tu amène le point du gouvernement provinciale dans son ensemble, je vais t’en parler.
    Le gouvernement que s’est formé Jean Charest est un ramassis de gens d’affaires, de pseudo-spécialistes, de néo-héritiés qui ne souhaitent qu’ajouté un titre à leur collection. Ils ont été avocat, PDG, financier, administrateur; ce sont pas mal tous des gens qui avait besoin de défis, et pourquoi pas la politique?
    Des idées molles, sans envergure.
    C’est pourquoi Jean Charest les a choisi. Personne de cette bande de déchus lurons n’est en mesure de prendre la place de Charest.
    ( Ceux qui me diront ici que Couillard pourrait détroné Charest, moi je ne le crois pas)
    Il n,est pas fou Charest, il a batti son équipe. Le plus compétant ministre qu’il a sous la mains et le plus populaire du cabinet n,a pas de volonté d’être premier ministre.
    Le seul « authentique » de la bande n’est pas un avare du pouvoir, ca n’est pas un opportuniste comme Charest.
    C’est évident que Jean Charest se présentera en tant que Chef de PLQ au prochaine élection, ca ne sera personne d’autre.
    Comme si un gérant de baseball allait démissionné avant la série mondiale et laissé l’équipe qu’il a batti prendre le mérite.
    Charest veut, plus que jamais, être un chef.
    La seule minuscule chance que Charest laisse le parti libéral du Québec surviendrait advenant une déconfiture de Paul Martin, et une offre d’Harper comme ministre de qqchose au fédéral.
    Et puis meme a sa, je crois que le nègre québécois que convoite harper, c’est Dumont.

    Pensez-y.
    BEEEEEEEEP

  4. tiblanc dit :

    Tu crois qu’il va se faire réélire ?

  5. Tiois dit :

    Salut Vincent,
    Je crois bien que tu as raison, et je trouve ça très dommage. Par contre, une chose est claire, tant qu’à être arrièré avec un gourvernement conservateur, j’aime autant mieux avoir un gourvernement libéral! C’est très plate à dire mais on irait pas bien loin avec Harper comme prime minister. C’est donc pourquoi il faut un Québec libre, on aurait notre pays, qui rappelons-le, est bien différent du reste du Canada… On doit avoir notre pays, c’est tout.

    Pour ce qui est de ton texte, je suis bien d’accord avec toi sur Charest et j’en ai apprit des bonnes que je ne connaissais pas.

    Merci

  6. Frank dit :

    La souveraineté c’est bien. Mais j’ai de la misère à croire que si on se sépare, il va vouloir tenter sa chance pour être le chef du québec.

  7. Will dit :

    Bill, je suis totalement d’accord avec toi que Charest est juste un opportuniste. Mais pour ce qui est de son élection, ce n’est qu’un coup de chance, le monde a pas voté pour lui, mais il ont voter contre le PQ ce qui est dommage, mais compréhensible, pour moi le PQ stagnait avec ses vieux députés.

    Moi je me dit que l’élection de charest ne peu faire que du bien pour le québec, car le PQ ne peu que revenir plus fort et faire la souveraineté au plus vite. Pour ce qui est de la réélection de Ti-Jean Charest je me dit que ses chances sont presque nul, tout va dépendre de ce que le PQ va faire, mais ils ont une chance en or avec charest qui ne sera pas capable de rédressir son image. En espérant que le monde ne vote pas contre les libéraux mais qu’ils votent pour les idées du PQ.

  8. Belisle dit :

    Bonjour les boys
    Je suis content de voir que des gens répondent activement a des questions qui concernent la politique de LEUR pays (ce que trop de gens oublie)
    Je souhaite vous donné une réponse à chacun. Je dois dire que je trouve vos critiques très bien situé. J’aime avoir des feedbacks sur mes articles mais je n’aimes pas qu’on me disent ce qui ne va pas. J’aime transiger avec la rigueur et la perspicacité. Merci. Alors,commencons;
    Tout d’abord; Tiois:
    Tu dis dabord que tu voudrais d’avantages d’un gouvernement fédéral avec teneur en libéraux plutôt que matière grasse en conservateur. A la fin de ton intervention, tu t’es répondus toi-même, nous devons mais notre révolution. C’Est tout. Nous devons ignorer le palier fédéral. Desormais, ça n’est plus de nos affaires! On se chicane pu à savoir lequel des parties serait le moins pires, on débatera sur lequel des Unions politiques portera le Québec là ou il doit être ?
    Ensuite…Pour Frank;
    Charest est un opportuniste!
    Maintenant; pour will;
    Tu admet d’emblée que Charest est un opportuniste, puis après tu me dis que l’élection de Charest est une question de circonstance a propos d’un parti au vieux députés (j’y reviendrai aux ainés)
    Mais t’es tu demandés c’est quoi, littéralement, un opportuniste? C’est quelqu’un qui sait tiré profit des circonstances, des opportunités….
    Et je te le répete; Charest était destiné à la mort quand Dumont mangeait sa par du vote de la bêtise…
    Je regrettes de le dire; mais si le PQ ne se grouille pas à ce trouver un putain de chef, Charest va commencé a faire des cadeaux pendant la campagne fédéral de Noel (conseil de M.Paul Martin), Charest va mettre dehors 2-3 personne de son cabinet; il gardera Couillard très près de lui, il dira qu’il a commit des erreurs mais dira aussi que le gouvernement Péquistes d’avant en a commis encore plus, il dira que les pûres et dûres dévierge le PQ et, pourquoi pas?; il dira que Michou (l’asti de chienne) n’a jamais été aussi psychafrisique!
    Le message; les opportunistes n’ont aucune vision, ils peuvent donc se réincarné en n’importe quoi!
    La morale du GQ(Grand Québec); Sans une Union des têtes Nationalistes, le GQ attendra encore quatres ans avant qu’un homme aussi habile que not’ p’tit messieur Charest ne puisse achever l’oeuvre du temps; le destin d’un peuple.

    Parlant de destin; je vous parles de Charles DeGaule.
    Vous saviez qu’il a fait la déclaration suivante: « Vive le Québec libre! »
    Mais ça a fait tout un choque dans le monde occidentale; les américains avaient peur(comme toujours)du communisme, les canadiens craignaient de perdre leur vache-à-lait(à l’époque); imaginez! Comme si Chirac viendrait nous dire que nous méritons un pays! Il se ferait tappé sur les doigts par Bush(via OxxOil, Shell et le Parti Républicain au complet). Bush réussirait même a faire juger Chirac devant une comission qu’il aurait lui-même mis sur pied(un ramassis de juge aussi frigide que les cuisse de Nathalie). Chirac aurait été accusé de poussé un peuple à la révolte.
    Et bien quand un conseillé particulié a demandé à De Gaulles pourquoi il avait pris un discours aussi patriotiques; savez-vous ce qu’il lui a répondu? Je vous le donnes non pas en milles mais en mots;
    *D’un coté, il y a les journalistes qui ne m’aiment pas de toute façon. Ensuite il y a les américain et les british qui, de toutes façon, ne m’aiment pas.
    *Mais de l’autre coté de la balance, il y a la destiné d’un peuple! Et je leur ai fait gagner 10ans!

    WOW!
    LE QUÉBEC A SON HISTOIRE.
    DES GENS SONT MORTS POUR NOUS.

    maintenant nous avons peine à nous accrocher à notre identité.
    Morale pour le GQ; DeGaulles avait raison. Chaque action, chaque union; qu’elle soit bleu foncés, pales ou poudre; chacune de ses actions réfléchis poussent le Grand Québec vers son destin…
    Bonjour!

    A houi! j’avait oublié. J’ai mentionné plus tôt que je reviendrais à ce commentaire à propos des « vieux députés » du PQ. Le probleme n’est pas dans l’age; mais dans la volonté de défendre le message.
    Les pûres et dûres c’est comme les terroristes. On les voit dans les journaux et on les croit toujours capable du pire! Mais qui en a déja vu un? Un pûre et dûre?
    Et puis? cé quoi ça un pûre et dûre….
    Faite attention au slogan que les opportuniste profane pour faire peur au monde! Quand c’est pas les nazis, c’est les communistes. Maintenant, c’est les terroristes.
    Que voulez-vous, les accidentaux ont besoin de peur pour consommer….

  9. Will dit :

    à Bill
    Je me demande pourquoi tu me m’expliques c’est quoi un opportuniste: quand j’explique la raison principal de l’élection de Charest, selon moi???

    En passant, la déclaration de Gaule au complet c’est : « VIVE LE QUÉBEC, VIVE LE QUÉBEC LIBRE »

  10. Matt dit :

    Vive Montréal, Vive le Quebec, Vive le Quebec Libre (longue pause), Vive le Canada Francais, et Viiive la France !

  11. Frank dit :

    Mais selon toi Vincent, est-ce que tu crois que Boisclair est le meilleur candidat en liste?

    Duceppe tend a rester à Ottawa, et tu m’as dit qu’il faut quelqu’un pour préparer le terrain pour Duceppe??

  12. Will dit :

    J’ai juste une question pour les partisants de Duceppe… Qu’a-t-il fait pour avoir votre admiration?

  13. Frank dit :

    Député à la Chambre des communes (depuis 1990)
    Chef du Bloc Québécois depuis mars 1997
    Chef de l’Opposition officielle (1997)
    Leader parlementaire de l’Opposition officielle (1996-1997)
    Chef de l’Opposition officielle par intérim (1996)
    Whip en chef de l’Opposition officielle et responsable du dossier du Montréal métropolitain (1993-1996)
    Porte-parole du Bloc Québécois en matière d’Affaires indiennes, de Multiculturalisme, de Défense nationale, de Travail, d’Emploi, d’Immigration, de Condition féminine et d’Anciens combattants (1993-1996)
    Premier député souverainiste élu sous la bannière du Bloc Québécois (1990)
    Conseiller syndical à la Confédération des syndicats nationaux (1983-1990)
    Membre du conseil exécutif de Solidarité populaire Haut-Richelieu (1988-1993)
    Président du Bloc Québécois (depuis 1997)
    Coprésident de la campagne de financement du camp du Oui (1995)
    Président de la campagne de financement du Bloc Québécois (1993)
    Membre de l’exécutif national de Mouvement-Québec (1991-1992)
    Membre suppléant à la Commission sur l’avenir politique et constitutionnel du Québec (Commission Bélanger-Campeau) (1990-1991)
    Directeur du journal Quartier Latin (1970-1971)
    Vice-président de l’Union générale des étudiants et étudiantes du Québec (1968-1969)

  14. Tiois dit :

    J’crois que ça répond bien à la question!

  15. Will dit :

    Tu trouves vraiment que sa répond bien à la question??? Tu est un fidièle partisant de duceppe parce qu’il a été responsable du Multiculturalisme, de Défense nationale, de Travail, d’Emploi, d’Immigration, de Condition féminine et d’Anciens combattants à l’oppositon entre 1993-1996, MEMBRE SUPPLÉANT à la Commission sur l’avenir politique et constitutionnel du Québec (Commission Bélanger-Campeau) (1990-1991) ou bien parce qu’il a été le premier député élu du bloc dans une ÉLECTION PARCIEL… si tu trouve que c’est un bon argument, ton opinion ne faut vraiment pas grand chose.

    Je ne crois pas que sa ferais un grand chef du partie québecois pour cela. Tu aurrais pu me répondre au moins que c’est un bon communicateur, c’est un leadeur je sais pas mais pas sa biographie.

    De toute façon, il nous faut regarder le besoin du PQ ;
    – une personne qui va faire le lien entre la vieille génération et la nouvelle génération avec des idéals plus porté vert l’environnement.
    – Une personne qui a du carrisme qui se fait aimer de tout le monde qui communique très bien.
    – Une personne qui connait très la politique provincial et non la politique fédéral qui est très différente du provincial.

    Est-ce que Ducceppe répond bien à ses conditions? je ne crois pas…mais il nous faut une personne, qui est fort pour contrôler les libéraux parce que les conservateurs arrêt pas de faire les cons.

  16. Belisle dit :

    Les conditions de will…
    T’es tu en train de décrire le bondieux?
    Si Lévesque n’a pas obtenu le pays auquel il rêvait et c’était un grand homme? Parizeau est un bourgeois au bon sens inébranlable… c’était un grand homme aussi.
    Ou est-ce que tu t’en va avec tes conditions. Ce qu’il faut dabord c’est que les gens croit en leur chef.
    On dirait que sa fait parti de notre culture de dénigré les chefs qui sont au pouvoir, et les admiré par apres!
    Quand Parizeau a tenté la souveraineté, les gens disaient: Ah! C’est pas un chef, ça serait mieu avec Bouchard. Apres que Bouchard aie été élu, sa prenait quelqu’un de plus charismatique, apres sa, ca prend quelqu’un de plus jeune.
    Hey! Ce qu’il faut dabord et avant tout, ce sont des citoyens qui ne faiblisse pas en lisant le journal de montréal!
    C’que ca prend, c’est perdre cette habitude de dénigré celui qui tient notre destiné!
    Maudit! Une fois qu’on aura fait notre révolution, on élira qui on veut!
    Nous devont rapprocher le pouvoir si on veut le modeler selon nos convictions!
    Faut appuyé le chef de not’ Parti!
    Puis si on est pas daccord, au lieu de critiquer le Parti, on en crée un autre!
    bonne journée

  17. Will dit :

    Bill, si j’aurrais voulu décrire le bon dieu j’aurrais demande quelqu’un qui va respecter ses promesses électaral.

    Quand tu dit que après Bouchard il nous aurrais fallu qulqu’un de plus charismatique, c’est completement faux parce que les expères sont tous d’accord que Lucien Bouchard a été le chef le plus charrismatique.

  18. Frank dit :

    Entre Lucien Bouchard et Gilles Duceppe, Ti-Gille (pas celui de baie du febvre) est 100 000 fois plus charismatique.

    Regarde la photo des 2 un a coté de l’autre et je suis sur que tu vaas dire la meme chose que moi.

  19. Will dit :

    Le charisme selon le larousse 1990 : Grand prestige d’une PERSONNALITÉ exceptionnelle, ascendant qu’elle exerce sur autrui. Est-ce qu’il parle de l’apparence d’une pesonne? Le problème de ti-gille comme tu parles c’est qu’a chaque fois qu’il parle on dirait qu’il hésite, il n’a pas l’air sur de lui.

  20. Frank dit :

    Le charisme dégagé d’une personne n’Est pas le meme pour tous.

  21. Jay dit :

    Parle-nous donc un peu de l’opportunisme du PQ? Comme c’est impossible pour un PQuiste de devenir PM ou Président d’un pays, on prend la province où on a la chance de le faire et on la fait se diviser? Quel coup vraiment, devenir PM du Québec ET le « Libérateur du Peuple Québécois » ainsi que le PREMIER PM du Québec, c’est la gloire assurée pour celui qui fait passer la séparation, une gloire éternelle, il passe à l’histoire.

    Je ne connais pas les desseins de M. Boisclair. Ce que je sais c’est qu’il a consommé une drogue dure, dont la possession est ILLÉGALE au Canada et constitue une infraction au code CRIMINEL du pays et de la province. Prendre du pot c’est assez pour ne pas pouvoir devenir flic, et M. Boisclair pourrait être Premier Ministre du Québec…

    Je ne suis pas séparatiste, je suis même contre, en fait, beaucoup dans un Québec séparé me répugne, même si je suis né ici et que je suis chez moi ici. Je ne suis pas du côté de Charest non plus, il est mou, ça au moins je l’ai vu de mes yeux vu, pour le reste, je ne sais pas si on peut dire que c’est un opportuniste et si oui, sur quoi on se base pour le dire, sur des faits ou sur une impression?

    C’est facile de lancer des roches à Charest, n’est-ce pas une façon de détourner l’attention du PQ qui ne fait pas beaucoup mieux?

    J.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!