Ces sondeurs qui ne savent plus sonder...

Ces sondeurs qui ne savent plus sonder…

Aujourd’hui, la population mondiale se réveille totalement surprise par la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine. Comment se fait-il que Le Donald soit devenu président alors que pratiquement tous les sondages de la campagne ont donné Hillary Clinton gagnante dans le vote populaire et également dans les États-clés?

Comment se fait-il que les Anglais aient voté pour le BREXIT alors que tous les sondages démontraient que le NON allait gagner?

Comment se fait-il que Justin Trudeau ait balayé la carte électorale alors que nos bons sondeurs prédisaient une courte minorité pour les Libéraux ou les Conservateurs?

Comment se fait-il que les sondeurs n’aient pas vu venir l’ampleur de la vague orange?

Comment se fait-il que les sondeurs n’aient pas vu venir la percée adéquiste en 2007?

Il semble que la classe politique, les médias et les sondeurs alimentent une chambre d’écho qui est de plus en plus déconnecté de la population. Dans ce monde imaginaire, qui ne reflète que la réalité des centres urbains, le mécontentement silencieux du peuple est toujours sous-estimé.

Certains parleront de la prime à l’urne. Toutefois, il est acquis que la prime à l’urne est supposée aller envers le candidat qui représente la stabilité. Dans ces cas, on parle plutôt d’une prime au changement.

Je ne peux pas parler de la réalité sur le terrain pour le BREXIT ou l’élection américaine, mais il aurait suffi de sortir de sa tour du centre-ville pour réaliser que tout le vote orange s’apprêtait à voter rouge aux dernières élections. 

Je vais vous faire une prédiction que les firmes de sondeurs ne feront jamais. Si le Parti québécois ne sort pas de leur chambre d’écho montréalaise et continue à racoler les votes de Québec Solidaire, ils vont se faire rayer de la vallée du St-Laurent aux prochaines élections. Les jeunes montréalais sont probablement la génération la plus à gauche du continent, mais la jeunesse du ROQ (Rest of Québec) est la plus conservatrice depuis les années de Duplessis.

Ils seraient bons que les gens de la classe politique le réalisent avant que le ballon du mécontentement que tout le monde voit grossir depuis une décennie leur saute en pleine face.

Comment se fait-il que les professionnels du sondage ne semblent plus capables de prédire correctement le résultat d’une élection? Est-ce possible que la classe politique, les médias et les sondeurs alimentent leur propre bulle qui est totalement déconnecté de la population?




Matt

Pédagogue, historien, développeur web, webmaster, souverainiste, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Du hockey plein la gueule!

D'autres articles dans le même genre...

Recevez nos articles par courriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin ça sur Pinterest

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!

On est aussi sur Facebook, si vous aimez mieux!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!