Accueil » Sourire :) » Vidéo » La mode du Happy Slapping

La mode du Happy Slapping

Les nouvelles technologies disponible sur les téléphones cellulaires font naître un nouveau phénomène urbain qui prend de plus en plus d’ampleur. Le phénomène est parti en Angleterre à Londres, et s’est tranquillement déplacé. Certain parle même de cas de Happy Slapping (traduction libre: Joyeuse Baffe) répertorié dans la ville de Québec et à Montréal.

Le Happy Slapping consiste à gifler quelqu’un qui ne s’y attend pas sur la tête et filmer l’opération à l’aide de son téléphone cellulaire. Quand ça l’a commencé, c’étais borderline comme humour, mais c’était tolérable puisqu’une baffe ça pince mais c’est tout. Cependant, la mode s’est rapidement transformé : aujourd’hui la gifle est utilisé seulement pour attirer l’attention du gars et ensuite le frapper sauvagement à coup de poing et à coup de pied. Une fille a même été violé en Angleterre suite à un Happy Slap…

Premiere Happy Slap

Deuxième Happy Slap

J’ai juste hâte que quelqu’un essaie de me Happy Slapper, y va se faire joyeusement démolir son cellulaire et revirer de bord …

Bande d’imbécile heureux !


J'ai juste hâte que quelqu'un essaie de me Happy Slapper, y va se faire joyeusement démolir son cellulaire et revirer de bord ...
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Soyez le premier à placer un vote!

Avatar

Matt

Pédagogue, historien, développeur web, webmaster, souverainiste, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Du hockey plein la gueule!

61 réflexions au sujet de “La mode du Happy Slapping”

  1. Premièrement ce n’est pas l’endroit pour ça.

    Deuxièmement, nous vivons dans une démocratie où il y existe une liberté de presse et c’est très bien comme ça. Maintenant si des grosses Presse comme celle à Desmarais demande explicitement à ses journalistes de biaisé l’information ça serait aux journalistes de mettre ces culottes et par conscience citoyenne de mettre la lumière sur tout ça.

    Pour le reste, bien tu as raisons que le débat des accomodements raisonnables a été trop long, trop ficelé mais il faut pas prendre le monde pour des caves non plus. Il y a bien du monde influencable mais ils le sont plus souvent par leur proche qui sont bien informés que par les grand médias.

    Anyway, le problème du PQ a été clairement decelé aux dernières élections. Ils se sont éloignés du vrai monde.. C’est tout! Les sonnettes d’alarmes auraient du sonner partout à l’état major du PQ le jour ou Boisclair a refusé de souhaiter Joyeux Noel aux québécois. Comemnt tu penses le monde ont pris ca en dehors de l’Ile? Je suis pas plus croyant qui faut mais criss Noel c’est Noel. Je l’associe même pu au p’tit Jesus mais criss c’est Noel pareil.

    Le problème c’est pas la gauche c’est que c’est devenu une gauche bourgeoise. So much for les belles valeures.

    Répondre
  2. je suis française et j’entend malheureusement de plus en plus parler de « happy slapping ». La preuve un élève de la banlieu parisienne a même été jusqu’à frapper sa prof…Mais où va-t-on?
    Cela etant dit je tiens a préciser que comparer a l’Angleterre, la France n’est pas encore trop concerné!
    Vivement ces lois qui vont interdire tout cela!
    En attendant aucun canadien ne veut m’héberger?

    Répondre
  3. « Vivement ces lois qui vont interdire tout cela! »

    Ah bon ? C’est pas encore interdit ? Je vais en profiter et aller coller quelques claques alors… 😛

    Mais oui, c’est vrai, il faut des lois en plus. Elles feront double emploi, mais bon… 😀

    Répondre
  4. Veuillez noter qu’un certain  »Abbat les noirs » fait circuler le texte  »Racisme made in Québec » sous forme de commentaires dans plusieurs blogues et forums sans indiquer l’auteur du texte Mohamed Lotfi.

    Répondre
  5. «Travail, famille, patrie» Slogans utilisé entre autres en France par : Nicolas Sarkosy les présidentielles 2007, Le Pen de l’extrême droite, le Maréchal Pétain régime pro nazi de Vichy et Escriva Balaguer fondateur de l’Opus Dei…. Jacques Chirac et son épouse sont très proches de l’Opus Dei.

    Qui gouverne réellement la France?….

    «Des catholiques militants s’associaient volontiers avec le dictateur Franco, allié prudent des Mussolini et des Hitler, en Espagne. Ces « bons chrétiens », franquistes avoués, étaient du mouvement un peu clandestin, quai secret, l’« Opus Dei ». Le curé jésuite fondateur (Escriva Balaguer) de ces réunions de zélotes « pro-Rome » et pro-fascites, se fait sanctifier ce week-end à Rome. C’est le « Travail, famille, patrie » pétainiste qui gouverne ce genre de « saint ».

    Une leçon historique, en 2002, qui donne froid dans le dos. Sauvé par la Vierge (de Fatima ou de Lourdes?) d’une grave maladie, ce Monseigneur Balaguer aurait, à son tour, miraculeusement guéri, en 1992, un radiologiste condamné. La foi catholique aurait proclamé Balaguer c’est : « Jésus, Marie et… le pape! » C’est bien noté. Un membre québécois de cet « Opus Dei », curé de Saint-Ambroise (dans Villeray) a étudié en Espagne en 1970. Il prétend que « L’Oeuvre » avait des militants de TOUTES LES TENDANCES POLITIQUES. On lui dit : « Et des républicains aussi ? » « Ah non, ça, non ! » Bien.» Blogue Claude Jasmin, écrivain, 6 oct. 2002.

    Qui réellement nous gouverne?…

    L’Opus Dei?….

    Répondre
  6. Alors voila,
    Il y a un peu près 2mois, mon père a été victime du happy slapping,
    La débilité des jeunes qui l ont tabassé a failli lui couter la vie…!
    Suite a ça,
    J ai décider de créer un blog consacré au happy slapping et au diverses agressions,
    J ai aussi fait un article qui concerne les victimes du happy slapping,
    Mon but est de faire témoigner ceux qui en ont été victime,
    Biensur ils peuvent garder leur anonyma…
    J attends vos réactions avec impatience a ce sujet : http://happy-slapping-x.skyblog.com

    Merci et a bientot j espère…

    Répondre
  7. j’ai vu dans les commentaire que certaine persone trouvé ce la drôle et même cool… quel honte.je crois que le problème c’est que personne na pris conscience du danger de l’happy slapping. Essayé un peut de vous mettre a la place de la victime bande de tarré.

    Répondre
  8. un autre petit commentaire on ne régle pas la violence par la violence.kan vous voyé un de ses gas o lieu de les tapé je c ke c pas marrant mais prévené les flikcs.

    Répondre
  9. « on ne règle pas la violence par la violence »

    Non, on règle la violence par la justice.
    Les tribunaux ne faisant plus justice, les honnêtes gens n’ont pas le choix de la faire eux-même.

    Personnellement, je pense qu’un « happy-slapper » à l’hôpital avec les doigts cassés, c’est plus efficace qu’un petit tour au tribunal.

    Je changerais d’opinion le jour ou les délinquants seront punis pour leurs délits. Et non, un mois avec sursis, c’est pas une punition.

    Répondre

Laisser un commentaire