Accueil » Culture » Juste pour voir le monde » Les riches et les pauvres…

Les riches et les pauvres…

Voici une série d’images assez troublante qui visualise très bien l’écart entre les riches et les pauvres qui s’établissent dans les Bidonvilles.

1) São Paulo – Brésil

La plus grande ville du Brésil. Elle compte 20 237 000 habitants.

Sao Paulo - Brésil - Bidonville

Vous pouvez voir une carte satellite du terrain sur Google Maps.

2) Caracas – Venezuela

La capitale du Venezuela compte 4.8 millions d’habitants et on dit que 80% de sa population vivent dans les bidonvilles.

Caracas - Venezuela - Bidonville

La carte sur Google Map

3) Mumbai – Inde

Il s’agit de la plus grande ville d’Inde. Situé au abord de la Mer d’Arabie, le bidonville appellé Dharavi vaut des fortunes et le gouvernement des Indes ont des plans pour le transformer en un quartier chic style nouveau-Shanghai.

Dharavi - Mombai - Inde - Bidonville

Dharavi - Mombai - Inde - Bidonville

La carte satellite sur Google Map.

Pas si pire que ça le 450 finalement, n’est-ce pas?

-Matt


Voici une série d'images assez troublante qui visualise très bien l'écart entre les riches et les pauvres qui s'établissent dans certaines villes.
Partager cette trouvaille!Partager!

Avatar

Matt

Pédagogue, historien, développeur web, webmaster, souverainiste, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Du hockey plein la gueule!

19 réflexions au sujet de “Les riches et les pauvres…”

  1. Renart:
    Tout à fait, il ne faudrait surtout pas oublier ceux qui sont dans la misère dans notre propre cours.

    D’un autre côté, on fait déjà des efforts considérables pour leur donner une « certaine » qualité de vie avec les programmes d’aide sociaux. J’ai beaucoup de difficulté à comprendre comment ils font pour en être rendue là.

  2. Superbes photos, ca parle, ca frappe, je suis jaloux. Je crois que je les mettrai dans mon blogue de philanthropie 2.0 ou je parle aussi de pauvreté et de moyens pour la contrer. SD

  3. Désolant en effet. Cette pauvreté visible est celle qui frappe l’imaginaire, mais il ne faut oublier aussi celle de l’esprit. Moins visible, mais encore plus néfaste.
    C’est de cette pauvreté dont il faut s’inquiéter ici

  4. Désolant, en effet. C’est la pauvreté la plus visible, celle qui frapppe le plus l’imaginaire, mais il ne faut pas oublier également celle de l’esprit, plus discrète, mais souvent plus néfaste.
    Ici, c’est davantage de cette pauvreté dont il faut se méfier

  5. Tiois: De ce que j’en sais, c’est plutôt le contraire, c’est-a-dire la majorité qui vit dans la rue à cause de circonstances hors de leur controle (différents problèmes personnels, manque d’argent pour payer les comptes, faillite etc), et la minorité par choix. Sur le site Homeless Nation par exemple, on peut lire les témoignages de nombreux sans-abri au Canada.

  6. Tiois: De ce que j’en sais, c’est plutôt le contraire, c’est-a-dire la majorité qui vit dans la rue à cause de circonstances hors de leur controle (différents problèmes personnels, manque d’argent pour payer les comptes, faillite etc), et la minorité par choix. Sur le site Homeless Nation par exemple, on peut lire les témoignages de nombreux sans-abri au Canada..

  7. Pas sûr que les pays du G8 (États-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Canada et Russie) peuvent s’enorgueillir de faire beaucoup mieux dans certains quartiers de leurs métropoles. Et entre vous et moi, ça aussi c’est assez troublant !

  8. Ouais effectivement, ils ont tout à portée de main, je me dis que si ils sont là, c’est qu’ils le veulent vraiment.. entk pour la plupart !

    Franchement.. quelle réponse incensée. Ils ont tout à portée de la main ? Tu crois vraiment ? Par simple curiosité, tu connais les programmes sociaux du Brésil, des Indes et du Vénézuela ? Ta réponse concerne peut-être bien les gens du Québec, mais pour ce qui est des autres pays, tu devrais peut-être te renseigner un peu !

  9. Oui, c’est en effet désolant. Surtout quand on se plaint pour des choses débiles. J’étais en train de réviser mon cours de géographie en recherchant des images pour montrer la fracture des grande villes Riches/Pauvres, et je me demande comment font les gens pour en arriver là. Nous avons la chance d’être dans un pays riche, alors il vaut mieux éviter de se plaindre..

  10. pierrec:
    je suis d’accord ave toi, la pauvreté intellectuel est surment très présente, seulement, je ne pense pas que ce soit de ça qu’il faut se méfier avant tout. Je m’explique, je suis d’accord avec Victor Hugo qui dit que pour fermer une prison il faut ouvrir une école, et de ce côté, je vais dans le sens de ta réflexion, cependant, je pense qu’il ne faut pas être naïf, je pense que si l’éducation permet l’émergence d’un pays, les habitants doivent avant tout répondre à leurs besoins primaire tels que manger, boire, avoir un toit, ce qui leurs permet ensuite de pouvoir s’instruire, en effet, si l’homme a pu faire évoluer les techniques, c’est parce qu’il n’était plus obliger de chercher sa nourriture,enfin, je terminerai en te disant qu’une des principales cause de la révolution française de 1789, c’est la faim, en effet, c’est la faim qui a poussé les parisiens à se soulever contre leur roi, là-dessus, je te laisse méditer.

  11. La pauvreté est relative,oui en Amérique du Nord c’est riche et plus cultivé et évolué,mais il y a aussi des pauvres,l’hiver il faut en plus d’avoir un toit il faut chauffer et avoir des vêtements chauds et les familles pauvre ont besoins d’organismes pour leurs venir en aide,il faut aussi manger et payer les factures,dans nos beaux pays riches le coût de la vie est cher et nos bons patrons et entrepreneurs pour éviter les salaires qui conviendraient délocalisent les emplois justement dans les pays pauvres ou les gens sont payés trois fois rien,voila pour les bidonvilles,l’exploitation de la majorité par la minorité.

Laisser un commentaire