5 solutions faciles d'achat local pour aider l'environnement

5 solutions faciles d’achat local pour aider l’environnement

Dans les dernières semaines, l’environnement fait partie de nombreuses discussions. On ne se le cachera pas, les changements climatiques sont bel et bien présents. Mais devant ses grandes entreprises qui polluent énormément, nous pouvons facilement être découragés. Mais si au lieu de nous dire « Je ne suis qu’un faible pourcentage dans la balance » nous nous disions tous « et si je faisais ce que je peux et si je montrais l’exemple ». On connaît tous plusieurs trucs comme, priorisé le transport en commun, la marche ou prendre son vélo plutôt que notre voiture, apporter nos sacs réutilisables à l’épicerie, utiliser des bouteilles d’eau réutilisables et le recyclage. Mais si je vous disais que ce serait possible d’en faire plus, en changeant certaines habitudes ? Donc voici quelques bonnes habitudes à prendre dans votre quotidien.

1.Privilégier les magasins locaux écologiques.

Dans de nombreuses villes, il est possible de trouver des magasins de vrac, savonneries artisanales, etc. Par exemple, à Belœil je vais au Bar à savon. Cette boutique « Eco-Friendly » propose plusieurs produits « fait au Québec », en vrac et des produits naturels. Il vous sera donc possible d’acheter votre shampoing ou votre savon pour le corps liquide ainsi que votre savon à vaisselle ou votre savon à linge, en vrac. C’est simple, vous apportez votre contenant et vous le faites remplir. En moyenne, c’est 6 $ pour 1L pour environ 1 mois et demi. Les emballages sont souvent moindres, voire inexistants, dans ce genre de boutique. De plus, le commerçant achète en grande quantité, on évite plusieurs emballages de commandes individuelles et on réduit le transport par la même occasion.

2. Bon pour l’environnement, bon pour la peau.

Dans un même ordre d’idées, le Bar à savon propose beaucoup de savon artisanal en barre, fait par des compagnies du Québec. Dans 99,9 % des cas, ces savons sont faits de produits naturels. Par exemple, dans cette boutique vous retrouverez la compagnie Quai des bulles, originaire de Kamouraska. Leurs savons ont des propriétés pour plusieurs types de peaux. Peau sèche, eczéma, etc. Des savons de qualité avec des odeurs subtiles, bons pour la peau et bons pour l’environnement, avec leurs emballages de papier brun. Vous trouverez aussi les shampoings en barres BBW cosmetics. Faits d’ingrédients simple et disponible en deux fragrances, fruités et boisés, ils sauront plaire à tous, même vous, messieurs.

3.Des solutions pour des articles de tous les jours. 

L’un des meilleurs changements que j’ai fait est celui des sacs à sandwich et collations réutilisables. La solution en dehors des plats de plastiques (qui peuvent prendre de la place dans une boîte à lunch). Cela fait plus d’un an que je n’ai pas acheté de sacs à sandwich type « ziploc ». Il y a plusieurs modèles disponibles, selon les compagnies. Souvent composés de tissus colorés à l’extérieur et en PUL alimentaire ou de tissu imperméable à l’intérieur, ces sacs sont faciles à laver et extrêmement pratiques pour les lunchs. Vous pourrez donc « flasher » vos jolis sacs tout en aidant à réduire l’utilisation du plastique. En moyenne, 10 $ selon le format, vous les aurez pour la vie ou presque ! Certaines compagnies proposent même des sacs fraîcheur pour vos fruits et légumes au réfrigérateur.

https://www.facebook.com/lesecolibris/

4.Montrer l’exemple par nos gestes.

Les pailles et les ustensiles de plastique. Quelle plaie ! Depuis un moment, quand moi et mon copain allons à la cantine du coin, nous apportons toujours nos ustensiles ainsi que nos pailles réutilisables. Oui oui vous avez bien lu, nous apportons nos fourchettes. Pour les fois où nous oublions nos pailles, nous demandons simplement de ne pas avoir pas de couvercle ni de paille avec nos verres. Un peu extrême pour certains, mais parfait pour nous !

https://www.facebook.com/creationsbadabum/

5.Fait au Québec.

Les achats locaux, par exemple les fruits et légumes de saisons, tels que nos délicieuses fraises du Québec, plutôt que celle des États-Unis. Les fruits et légumes du Québec ont fait moins de route que ceux du Mexique et des États-Unis. Il est d’ailleurs possible d’acheter des concombres, de la salade ainsi que de l’ail du Québec à l’année chez IGA. Ce sont des produits légèrement plus chers, mais ô combien meilleurs. Privilégier les produits avec la mention « Aliments du Québec ». C’est bon aussi pour les vêtements, les bijoux, meubles, etc.

6.Usagé, mais pas désuet.

Acheter seconde main permet aussi de réduire votre empreinte écologique. Lorsque vous réutilisez un objet, vous évitez que ce dernier devienne un déchet. En achetant seconde main, vous réduisez, par la même occasion, l’utilisation de matières premières et d’énergie nécessaire à la création d’objets neufs, en plus de faire des économies.

Nous n’avons pas, à nous seuls, le moyen de changer le monde complètement. Par contre, ces petites habitudes peuvent faire une différence, car nous n’avons pas besoin d’un million de personnes qui font du zéro déchet parfaitement, mais bien d’un million de personnes le font de façon imparfaite.

Nous n’avons pas, à nous seul, le moyen de changer le monde complètement. Par contre, ces petites habitudes peuvent faire une différence, car nous n’avons pas besoin d’un millions de gens qui font du zéro déchet parfaitement mais bien d’un million de gens le font de façon imparfaite.




Genny

Genny

Artiste, curieuse, passionnée et rêveuse. Maniac de musique et accro aux artisans québécois.

D'autres articles dans le même genre...

Ça pourrait aussi vous intéresser...

Recevez nos articles par courriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!