Accueil » Geek » Nature et vie sauvage » Mon chien et moi, on ne se comprend pas!

Mon chien et moi, on ne se comprend pas!

Vous et votre chien : amĂ©liorer votre communication đŸŸ

Les conseils de dressage sont infinis sur internet. Comment faire arrĂȘter son chien de japper, de sauter, de lĂ©cher… Mais combien de conseils avez-vous dĂ©jĂ  lus pour bien communiquer avec votre animal? TrĂšs peu, n’est-ce pas? Et pourtant, la communication est sans doute encore plus importante que le dressage.

Je ne vous mentirai pas: je ne suis pas dresseuse canine.

Je suis une biologiste spécialisée en comportement animal.

Mon expertise est trĂšs diffĂ©rente et, qui sait, peut-ĂȘtre que vos problĂšmes avec vos toutous viennent tout simplement du fait que… vous ne vous comprenez pas! Alors, qu’est-ce que vous dites ou faites, et qu’est-ce que toutou comprend?

1. Le fĂ©liciter, c’est important

Combien de fois dans la vie est-on frustrĂ©s parce qu’aprĂšs avoir tout donnĂ© dans une situation, un tiers met le doigt sur la petite erreur qui s’est glissĂ©e dans tout notre bon travail? Nous-mĂȘme, on est souvent critique au point de se blĂąmer pour un Ă©chec, alors qu’on a rĂ©ussi 100 fois.

Maintenant, pensez comme vous ĂȘtes heureux quand votre patron vous fĂ©licite. Quand votre partenaire complimente votre cuisine. Quand un inconnu vous remercie de lui avoir tenu la porte.

Votre chien ressent quelque chose de semblable. Si vous marchez pendant une heure et qu’il reste prĂšs de vous, vous ne lui direz rien. Mais LA fois oĂč il tirera sur sa laisse, vous ne manquerez pas de le rĂ©primander. Et aprĂšs? Est-ce que vous le fĂ©licitez? Bien souvent, non. Ça peut devenir frustrant et nĂ©gatif pour votre animal: prendre une marche, ça devient l’occasion de… se faire chicaner.

Alors la prochaine fois que toutou marche bien, qu’il s’assoie sans que vous le demandiez, ou qu’il regarde le chien du voisin sans japper, fĂ©licitez-le. GĂ©nĂ©ralement, le simple fait de lui rappeler qu’il fait la bonne chose prĂ©vient un comportement qui serait rĂ©prĂ©hensible… en plus de rendre votre animal heureux! C’est du deux pour un. Et s’il jappe quand mĂȘme, on lui dit clairement que non, ce n’est pas ce qu’on veut. On attend deux ou trois secondes, puis on le fĂ©licite d’avoir changĂ© de comportement.

On donne son 100% beaucoup plus avec la carotte, qu’avec le bĂąton, autant les humains que les chiens. Dites-le Ă  votre chien: il mĂ©rite de savoir qu’il est un bon compagnon.

Traduction: Qui est le meilleur chien du monde?

2. Les attentes et les habitudes avec la nourriture

De plus en plus, on offre aux chiens une nourriture Ă©quilibrĂ©e et variĂ©e. Les gens cuisinent pour leurs animaux, et certains les acceptent mĂȘme Ă  la table! Mais que comprend votre chien quand vous lui donnez de la nourriture de table… Ă  la table? Ou quand vous lancez quelques croquettes au sol pour avoir la paix quand vous remplissez le bol?

Que s’il reste lĂ , il aura de la nourriture, tout simplement. Ce qu’il vous dit, c’est: «maman, tu me donnes Ă  manger ici d’habitude. Alors, je suis lĂ . Je suis gentil. J’attends.» Certains vont mĂȘme s’impatienter et sauter, japper, gratter, etc. Alors que faire pour dire Ă  votre chien: «oui, je vais t’en donner, mais ça ne sert Ă  rien que tu pleures/me regarde/me grimpe dessus».

J’ai deux trucs pour vous:

1. Instaurez une routine et ne dĂ©rogez pas. Choisissez un moment et un endroit oĂč pitou recevra sa gĂąterie, ses lĂ©gumes, ou sa moulĂ©e. Dans son bol, aprĂšs le repas des humains. Sur son tapis, avant le repas. Dans sa cage, avant le dodo. Vous verrez, il attendra Ă  cet endroit au lieu de vous sauter dessus dĂšs qu’il sent une odeur de nourriture.

2. Lancez les gĂąteries ou la nourriture de table loin de vous.

Heu… non, je ne vais pas lancer une poignĂ©e de spag dans la cuisine!

Bon, vous savez, de toute façon, ce n’est pas trop bon pour les chiens les pĂątes! Mon point ici, c’est que si votre chien vous saute dessus, habituez-le Ă  recevoir les gĂąteries ailleurs que directement dans vos mains. Il sera moins envahissant et, pas d’inquiĂ©tude, que la nourriture touche le sol, ce n’est pas du tout un problĂšme pour lui.

Personnellement, mon chien Ă©tait toujours dans mes jambes quand je cuisinais, espĂ©rant que j’Ă©chappe quelque chose. Je me suis mis Ă  lancer des petites tomates hors de la cuisine Ă  son intention de temps en temps. (Le ADORE les tomates) Maintenant, il peut dormir dans le salon pendant que je brasse les chaudrons, et je ne lui marche plus dessus. Je lui ai montrĂ© qu’il y a mieux ailleurs que dans la cuisine, et que si «j’Ă©chappe» quelque chose, ça tombe parfois trĂšs loin de moi.

Pour ce qui est des biscuits de rĂ©compense, je les lĂąche au sol, Ă  ses pieds. Il ne saute pas sur moi et attend, assis, sachant que la nourriture ne vient pas d’en haut, mais bien d’en bas!

Le voici qui attend que je lĂąche la tomate… et devient un peu confu quand je m’approche! Ne vous mĂ©prenez pas: il ne l’a pas Ă©chappĂ©, il ne l’a tout simplement pas prise et MOI, je l’ai Ă©chappĂ©e!

Je n’ai pas de problĂšme au niveau de la nourriture, le bol est accessible en tout temps puisque je n’ai pas des gourmands, mais le principe est le mĂȘme. Si votre chien vous saute dessus quand vous vous penchez pour dĂ©poser son bol plein, essayez plutĂŽt de laisser le bol au sol et de mettre la nourriture dedans.

3. La routine

Elle est TRÈS importante pour vos chiens. Vous ĂȘtes en vacances pendant une semaine? Vous vous ĂȘtes levĂ©s en pleine nuit pour aller lire parce que vous faisiez de l’insomnie? Vous avez de la visite?

Tous ces Ă©lĂ©ments perturbateurs affectent votre chien. Il ne comprend pas ce qui se passe, il est curieux, alerte, voir anxieux. Il ne peut pas saisir que c’est NoĂ«l, ou que vous avez trop mal au dos pour aller marcher avec lui. C’est la vie: on ne peut pas avoir LA routine parfaite Ă  tous les jours.

Il n’y a pas de solution magique, mais tout est une question de compromis. De votre cĂŽtĂ©, rendez l’Ă©vĂ©nement positif: donnez-lui des gĂąteries, de l’attention, apportez son lit ou son jouet prĂ©fĂ©rĂ© si vous ĂȘtes en dĂ©placement. En lui montrant que les changements sont positifs, amusants, enrichissants, votre compagnon les craindra moins. Exposez-le Ă  de nouvelles odeurs, Ă  de nouveaux endroits et Ă  de nouvelles personnes le plus possible, ainsi, quand la routine change, ce sera une expĂ©rience moins intense pour lui s’il est dĂ©sensibilisĂ©.

De son cĂŽtĂ©, il est possible que ces changements mystĂ©rieux et incomprĂ©hensibles l’affectent quand mĂȘme et que son comportement habituel change. Soyez comprĂ©hensif. AprĂšs une semaine de vacances, il se peut que ça prenne deux ou trois jours Ă  toutou avant de retourner Ă  sa routine. Un meuble a changĂ© de place? Il y a un orage? Il a fait un cauchemar? Soyez patient, ne le chicanez pas trop fort s’il fait des bĂȘtises, c’est de rĂ©assurance qu’il a besoin. S’il a un comportement Ă©trange, c’est un signe que quelque chose l’a dĂ©rangĂ©, pas que c’est un mauvais chien. Soyez attentif, peut-ĂȘtre que vous, vous n’avez mĂȘme pas notĂ© le changement, mais votre chien essaie de vous communiquer quelque chose.

Truc de dressage: vous pouvez instaurer un mot d’appaisement. Quelque chose qui signifie: oui, je t’ai entendu, tout va bien. Mon chien jappe aprĂšs un livreur: c’est ok, doux doux. AprĂšs un certaine temps, ce mot d’appaisement aidera vraiment Ă  communiquer Ă  votre chien que rien ne sert d’ĂȘtre nerveux, tout va bien.

4. Les laisser communiquer entre eux

Votre chien est avant tout un chien. Il a son propre langage avec les autres chien et c’est trĂšs important de le laisser s’exprimer et aussi Ă©couter les autres. Votre rĂ©action Ă  leurs Ă©changes peut grandement influencer l’attitude de votre chien.

Une petite mise en situation: Si deux chiens jouent ensemble et soudain, l’un d’eux Ă©met un grognement agressif, qu’est-ce qu’on fait? Trop souvent, je vois le propriĂ©taire du chien grognon chicaner son animal, et l’autre propriĂ©taire ramĂšne son pauvre toutou Ă  lui et le prend dans ses bras protecteurs.

Mais que s’est-il vraiment passĂ© du point de vue des chien ?

– Yay! C’est l’fun!

– Je sais, t’es genre mon meilleur ami!

– Sauf que lĂ , t’en mets peut-ĂȘtre un peu trop, recule, j’ai besoin d’espace.

– Ok.

Arrivent ensuite l’intervention des humains:

– Mais… je lui ai juste demandĂ© de me laisser de l’espace, je m’excuse, je le ferai pu… Je vais laisser tout le monde rentrer dans ma bulle et me mettre inconfortable…

– JE VOLE! Je suis le roi du parc Ă  chien!!! C’est moĂ© l’boss asteur!!!! Je vais rentrer dans la bulle de TOUT LE MONDE pi personne ne va m’en empĂȘcher parce que super maman va me dĂ©fendre!!

Bref, le chien qui a grognĂ© n’Ă©tait pas agressif. MĂȘme si c’est impressionnant pour nous de voir un chien communiquer avec un autre, c’est souvent sans malice qu’ils jappent ou grognent. Mais si on les dispute d’avoir ainsi mis leurs limites, il se peut qu’il ne donne plus d’avertissement pour informer de ses inconforts… Jusqu’au moment oĂč trop, c’est trop et lĂ , on aura une vraie dĂ©monstration d’agressivitĂ©, comme une morsure.

À l’inverse, celui qui s’est fait retirer du «conflit» reçoit le message qu’il peut tout faire: quand il se fait clairement dire d’arrĂȘter par un autre, maman le rĂ©compense en le prenant dans ses bras, le protĂšge, et lui Ă©vite mĂȘme d’avoir Ă  respecter les autres. Ainsi naissent les «p’tit criss» et les «chiens sacoche».

Ce tour est bien mignon, mais pour les chiens, ça ne veut pas dire «je t’aime», c’est juste un tour comme un autre.

Bref, tout ça pour dire que les chiens ont leur propre langage. La communication, ce n’est pas simple. Parlez-vous aux humains comme vous parlez aux chiens? C’est pareil pour eux, ils ne s’adressent pas Ă  vous de la mĂȘme façon qu’ils le font avec les chiens. Tout comme les enfants, ils jouent, se chamaillent et dĂ©veloppent des relations entre eux. Il est important de leur laisser l’occasion de mettre leurs limites, mais aussi d’apprendre Ă  respecter celles des autres.

5. Ce n’est pas un humain

Le point qui rĂ©sume tous les autres. Vous vous comprenez, avec toutou, mais vous ne parlez pas le mĂȘme langage. Il fait l’effort d’apprendre Ă  vous comprendre, faites de mĂȘme pour votre compagnon. Il vous envoie Ă©normĂ©ment de messages qui restent sans rĂ©ponse, lui aussi. Et c’est normal! MĂȘme entre deux humains, la communication peut ĂȘtre ardue, alors imaginez entre deux espĂšces.

«Je t’aime» pour un humain, c’est un gros cĂąlin, mais pour le chien, un cĂąlin, c’est le priver de libertĂ©. À l’inverse, «je t’aime» pour un chien, ça peut ĂȘtre d’apporter un jouet, mais pour un humain, c’est une demande pour jouer. «Tu auras une gĂąterie tantĂŽt», se traduit en «blabla GÂTERIE blablabla» pour votre chien. Vous imaginez sa frustration? Sa confusion? Elle est certainement Ă  la hauteur de la vĂŽtre quand il se dĂ©bĂąt pour sortir de votre Ă©treinte!

Le chien peut ĂȘtre votre meilleur ami ou votre bĂ©bĂ©, mais ne perdez jamais de vue que c’est avant tout un ĂȘtre intelligent et sensible, pour qui vous ĂȘtes tout. Mais surtout, c’est un chien. Vous et lui ne vivez pas dans le mĂȘme monde, vous avez des sensations, des Ă©motions, des besoins diffĂ©rents. Alors si vous avez des difficultĂ©s avec votre compagnon, avant d’aller dĂ©penser des centaines de dolars en harnais, collier, dressage, calmants, etc., pensez Ă  vĂ©rifier si vous arrivez Ă  vous comprendre et Ă  Ă©changer. Une bonne communication est une clĂ© qui ouvre bien des portes… tant chez le canin, que chez l’humain, en fait!



Les conseils de dressage sont infinis sur internet, mais savez-vous bien communiquer avec votre chien? Qu'est-ce que vous dites ou faites, et qu'est-ce que toutou comprend?
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Moyenne de 5 sur 1 votes

Photo de profil de Audrey Martel

Audrey Martel

Audrey Martel est une biologiste diplÎmée de l'Université de Montréal. Elle se passionne pour les plantes et champignons comestibles, le comportement animal, les liens entre les espÚces dans les écosystÚmes, et la sensibilisation à la protection de la nature.

2 rĂ©flexions au sujet de “Mon chien et moi, on ne se comprend pas!”

    • Bonjour, en fait, seules les parties vertes des tomates sont toxiques puisqu’elles contiennent de la solanine. C’est d’ailleurs aussi toxique pour nous! Les feuilles, les fleurs et les fruits immatures sont donc effectivement toxiques. Mais il n’y a aucun problĂšme pour les fruits mĂ»rs. En fait, certaines nourritures pour chiens contiennent mĂȘme des fruits et/ou lĂ©gumes dans les ingrĂ©dients, dont la… tomate!

On veut votre avis sur ce contenu québécois