Accueil » Archives » Blogue à Matt » Pas de boucane dans ma cabane!

Pas de boucane dans ma cabane!

 On est le 31 mai aujourd’hui! Vous savez ce que ça veut dire..?

Hé oui! Si mes perceptions de ce que sont 9 mètres s’avèrent exact, ça veut donc dire que je devrai fumer ma prochaine cigarette de bar, sur la ligne jaune… au beau milieu de la rue des Forges..

Mais bon, je ne suis pas trop du genre à défendre ma liberté de boucaner. Je ne suis pas nécessairement fier de fumer, et je ne tiens pas particulièrement à tuer des gens avec ma boucane.. Les intentions de cette loi m’aparaissent d’ailleurs plutôt nobles…

On parle de liberté de respirer… OK! Mais elle s’en va où la liberté des propriétaires de bar de faire ce qu’ils veulent de LEUR établissement? À quelque part, on est toute responsable de nos affaires… Ils sont responsables de leur bar.. Je suis responsable de ma santé.. Vous êtes responsable de la vôtre. Si ça vous ecoeure de respecter les règlements du monsieur qui vous accueillent dans SES affaires… Allez-y pas au pire… Ou bien mieux encore, partez vous en dont un super bar lounge disco/punk/hip-hop/reggae/techno, et absolument non-fumeur.. La place du siècle! Un monde de pureté et alcoolisé en plus! Et puis parlez-en à vos ami(e)s! Criez le sur tous les toits…

Je vais aller vous voir.. on mangera de la tourbe! On va se faire du fun.. C’est ça la liberté!

La liberté, forcé, la corde au cou. Ça démontre la faiblesse de la société.

Réellement, un monde sans fumé est un choix de société qui nous honore. Mais lorsque je regarde la segmentation du marché fumeur versus non-fumeur, je ne peux m’empêcher de constater qu’il y a quelqu’un qui a manqué le bateau à quelque part! On a opté pour l’intervention du gouvernement, la solution trop facile, alors qu’on aurait pu trouver une autre solution, plus proactive, qui aurait respecté la liberté de tous…

Ceci étant dit, ça tue la cigarette… Et comme toute bonne chose qui tue, ça ne devrait pas se vendre dans les dépanneurs.

Le vrai crime, il est là..

– Matt


Éditorial écrit à l'occasion de l'interdiction de fumer dans les établissements publics
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Soyez le premier à placer un vote!

Avatar

Matt

Pédagogue, historien, développeur web, webmaster, souverainiste, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Du hockey plein la gueule!

60 réflexions au sujet de “Pas de boucane dans ma cabane!”

  1. Exacte Fable, sauf que c’est la majorité qui l’emporte ici. Le prix de la démocratie! Pour ce qui est de l’uniformisation, c’est le cas depuis toujours en s’aggravant évidemment au fur et a mesure que les sociétés « évoluent ». Est-ce mieux ou pire? Je dirais que c’est seulement différent. C’est un peu comme une famille. Pour une famille de 3 tu peux être plus permissif, mais si tu es 12 ça va prendre des règles plus strictes et un petit empiètement sur la liberté de chacun. A chacun son petit bout de liberté en moins… et pour la cigarette y’en reste plus beaucoup. La cigarette sera peut-être un jour interdite comme l’ai le pot aujourd’hui!!

    Répondre
  2. Il est exact que pour une famille de huit, c’est moins facile d’autoriser quoi que ce soit sans nuire à quelqu’un! Mais tout de même, il suffit de partager plus, d’être plus tolérant! Chacun des huit est un être à part qui a le droit d’être imparfait! On peut supporter de vivre avec , il n’y a pas que la cigarette, il y a tellement de choses importunes, elles se sentent, se voient ou se ressentent, le tabac n’est pas la pire!

    Répondre
  3. j’ai bien aimer cet arcicle. je suis un peut embèté avec la lois concernant les bars. regardon ça du point de vue santé, dans les bar on ne seras plus enboucanné. Parcontre ci tu te promène dans le centreville le soir et bien la tu te fais enboucanné et beaucoup plus que dans les bar(du moin, point de vue hodeure) alord nous avont tout simplement pris les fumeur dispercé sur une plus ou moin grande surface(selon le bar) pour les entasser sur surface de quelque mètres carré et en plus, directement sur la circulation piétonnière. Complettement ridicule. Moi je ne fume pas mais je m’ennuis tout de mème du temp ou on pouvais fumer dans les bar. Ca peut parraitre étrange, mais l’odeur de la cigarette mélanger avec l’odeur de l’alcool c’est une bonne partie de l’embiance de bar. Biensure sans oublier la musique.

    Répondre
  4. Ce qui me gêne dans ces nouvelles lois anti-tabac, c’est le fait de l’image que l’on perçoit de nous ( fumeur!).Il existe maintenant une sorte d’amalgame qui regroupe tous ce que l’on nous reproche : odeur, santé, saleté (mégots)…même si l’on est dans un endroit autorisé à fumer, que l’on s’éloigne un peu (pour ne pas gêner!), le fait de sortir le paquet de clopes, c’est pire que de sortir une arme!
    Ex : sortie d’école : le fumeur ( moi!) est sur le trottoir d’en face, loin du portail, il (je) sort sa (ma tige, ma clope..)cigarette, l’allume, et la fume avec tout du long de l’action des dizaines de paires d’yeux qui le rive au sol!
    Après, le pire, que faire de son mégot? (personnellement, je fais tomber la fraise et garde le filtre (dans la main) jusqu’à ce qu’une poubelle salvatrice me sorte du pétrin!)
    Le mégot d’un commun fumeur, aurait fini dans la rase,( avec les papiers gras, les reste de bonbons, les trognons de pomme…et pire!)
    Le fumeur commun, qui respecte la loi, qui ne fume que quand il est autoriser à le faire devient un monstre! je vous le dis par expérience!
    Alors, quand j’ai envie de boire un truc, avec du monde autour, histoire de ne pas devenir un ours, j’invite les copains chez moi!

    Répondre
  5. C’est ça qui est agaçant.
    Verra-t-on un jour les gros pointés du doigt et dénigrés autant que le sont les fumeurs. Après tout, il y a aussi un coût social à l’obésité. C’est ce que nous faisons et ça viendra. D’ailleurs on y est déjà. Les gros sont maintenant mis au banc des accusés.

    Ceux qui ont regardé Tout le monde en parle ont vu Thierry Ardisson, ce Français pédant, s’étonner qu’au Québec on soit pointé du doigt pour la cigarette mais qu’on puisse trinquer allègrement à la télé.

    Répondre
  6. Fumer, boire, manger, voilà le problème : pour vivre un peu, on tape ici ou là, pas de choix, tu fumes, tu mange des frites donc t’es gros! ( juste question de moyens financiers!) t’arrête de fumer : t’es nerveux! tu vois un psy, ça coûte, tu dors mal, tu vas chez ton doc, tu payes, t’as plus rien pour nourrire tes mômes,
    tu te dis,  »c’est ma faute », il n’y a qu’a faire des progrès, tu insiste, t’as voulu l(oubliée  »la clope » mais t’es nerveux et t’as tout fait pour que chacun sache que t’as voulu oublier la cigarette!Donc, rien ne marche, au bout du fin du compte, t’es gros et fumeur et tous ceux qui t’entoure t’en veulent!

    Répondre
  7. On est en plein dedans: plus de boucane dans n’importe quelle cabane!
    Sauf que cette loi existe depuis fort longtemps et que déjà depuis là, un mégot écrasé dans la rue : 183 euros!
    Sauf c’était pas appliqué!
    Maintenant???
    Renée

    Répondre
  8. Bien, maintenant que l’on nous a culpabilisé au plus possible, maintenant que nous allons essayayé d’arrêter de fumer ( moche: juste pour le fric, un peu aussi pour nous avoir dit que le cancer d’à côté nous est du!)
    Où est l’idée que nous pourrions envisager de nous auto régulariser seul!

    Répondre
  9. La cigarette est un cancer contre laquelle il n’existe aucune chimiothérapie. Quel fumeur n’aimerait pas acheter de la volonté en pilule pour parvenir, ENFIN, à cesser de fumer? N’importe quel fumeur ou ex-fumeur le dira, c’est l’enfer d’arrêter. La fumée secondaire cause le cancer…

    Au-delà de ces platitudes qu’ont nous remâche à toutes la sauces et sur tous les tons, le problème ici ce n’est pas l’intention, ni la loi. Le problème ce sont ses applications.

    Je m’explique.

    Le fumeur ( je parle ici des gens ordinaires) a toujours le droit d’acheter sa cigarette au dépaneur, de payer ainsi des taxes, mais plus le droit de fumer en prenant une bière au bar du coin. Il doit accepter sans rien dire que l’ont viole ses droits et libertés. Que celui qui pourra prouver que la cigarette est un produit dopant illégal dont la consommation est prohibée pourra si il le souhaite contredire mon affirmation… Non, évidemment…

    Poursuivons.

    Le mec en complet cravate qui sort de son bureau entre dans sont cl;ub habituel, il s’asseoit, demande un verre de cognac, quinze ans d’age svp le cognac, et… il s’allume son cigare.

    Bin oui, lui il a le droit. C’est la même fumée secondaire, c’est juste que la sienne coûte plus cher…

    Un fumeur n’a pas la possibilité d’ouvrir un établissement, un bar, une discothèque, pour les fumeurs, c’est illégal, ont hurle à la violation des droits et liberté des non-fumeurs.

    Un type annonce

    Répondre
  10. Qui a le droit de violer les droits d’une minorité sous prétexte que cette minorité pu?

    Parce que ne venez pas me faire suer avec cette histoire de cancer, les autos risquent bien davantage de causer une maladie pulmonaire chez un non-fumeur que la fumée secondaire des cigarettes, là quand même faut être un minimum honnête!

    Oups, non c’est vrai, pas besoin d’être honnête, la vérité dans ce « combat » n’a aucune importance pour personne.

    Relativisez que deiable, arrêtez d’avaler les foutaises qu’ont veut vous faire gober!

    Oui c’est nocif la fumée secondaire, bin, oui c’est vrai, mais bon dieu, faudrait quand même pas pousser non plus! La fumée secondaire, comparé à ce qui sort du pot d’échappement d’une seule voiture, ce n’est rien du tout, même pas une goutte d’eau dans un océan.
    (Pitier, ne me répondez pas « Mais c’est prouvé que c’est cancérigène… » JE NE LE NIE PAS, ce que je dis c’est que ce qui dérange en fait c’est l’odeur, parce que le risque pour la santé c’est rien, vraiment rien du tout à côté des voitures, des usines, et de tout le reste des polluants qu’ont nous fait respirer à chaque seconde, à chaque inspiration que l’ont prend.

    Relativiser. Les intentions sont parfaite, mais les moyens par contre sont carrément dégoûtant, révoltants. Personne ne prouve qu’il a raison en piétinant les droits et libertés des autres.

    Si la cigarette dérange tellement, cessez de la vendre à prix d’or au dépanneur, à défaut d’être correct, ce serait au moins logique. Là vous prenez le lait, le beurre, la vache et la laitière avec… Avouez que ça énerve de payer des taxes aussi exorbitantes pour être ensuite marginalisé, voir même « getho-isé ».

    J’irai même plus loin que ça. À mon humble avis, faut vraiment être le dernier des cons pour accepter de payer 9,75$ la cartouche de 25 cigarettes quand, au noir, ont achète un sac de 200 cigarettes pour 9$, Pourquoi donner au gouvernement, au système, et à la populatrion non-fumeur, l’argent de nos taxes tendis que ces mêmes personnes nous méprisent ouvertement de consommer cette même cigarette? Pourquoi payer 60$ pour un carton de 8 paquets si c’est pour qu’ont nous rabaisse ensuite plus bas que terre sous prétexte que nous sommes fumeur?

    Moi je dis « de la shit »! Tant et aussi longtemps que le produit sera légal et que le gouvernement sera assez hypocrite pour le taxer, voir même le surtaxer comme cela se pratique actuellement, je fumerai autant que je le voudrai là où ce sera légal, et que le non-fumeur qui me regardera de travers se prépare à se prendre une bouffé en pleine figure, parce que moi, personellement, j’en ai plein le dos de plier devant cette bande de demeurés abrutis qui m’emmerdent juste parce que l’odeur les dérange. Bouchez vous le nez, c’est ce que je fais moi quand une personne passe près de moi et qu’elle dégage une odeur qui me dérange….

    Répondre

Laisser un commentaire