Le code Da Vinci

Le code Da Vinci

 Les critiques sont mitigées… moi aussi.
J’ai tentée de ne pas trop les écouter, histoire de ne pas étiqueter le film avant même l’avoir vu mais ça a été très contreversé, difficile de ne pas en entendre parler…

Chose certaine : ce n’est pas le film de l’année.
Je qualifierai le tout de : moyen.

Le choix des acteurs n’a pas été des plus judicieux… Tom Hanks est un bon acteur polyvalent, certes, mais Robert Langdon ne lui colle pas à la peau… Il faut dire évidemment que j’avais en tête une image préconçue de Robert en l’imaginant… Lorsque j’ai su qu’Hanks avait le rôle, je me suis faite à cette idée, me persuadant que ce serait un bon choix… Ce n’est pas qu’il n’est pas bon, c’est juste que ça ne colle pas. Tant qu’à ça, j’aurai mis Bill Pullman avec une veste en tweed et ça aurait parfaitement fait l’affaire. Peut-être était-ce la voix de Bernard Fortin qui m’a dérangée? Faut dire que ça n’aide pas… Même chose pour Audrey Tautou. Pourrait-on sortir un peu de la catatonie s.v.p.?

Un autre point qui m’a fatiguée… Le film est basé sur le livre… Right! Pourquoi alors on ne tient absolument pas compte des détails concernant les personnages? Ça fait un peu chier ça… Pourquoi Dan Brown prend la peine de dire que Sophie est rousse et que Robert à une veste en tweed patchée sur les coudes dont il ne se sépare jamais? C’est important! Parce que les milliers de lecteurs ont imaginé leur héros (Hanks a-t-il la gueule d’un héros?) avec une veste de tweed patchée accompagné d’une grande rousse élancée qui à un certain caractère (caractère où es-tu???). Peut-être direz-vous que j’accorde trop d’importance à des détails qui ne changent rien au cours de l’histoire… Et vous auriez raison. Seulement c’est un peu décevant de mon point de vue à moi…

Pour ce qui est de la première partie, elle m’a permis de mettre certaines images sur le contexte du livre mais j’étais un peu déroutée à cause des changements qui ont étés apportés au tout début du film. Disons que la présence d’esprit de simplement apprécier ce que je voyais n’y était pas…

Par contre, j’ai trouvé la deuxième partie du film (qui se passe en Angleterre) assez représentative du livre, quoiqu’il manque certains, que dis-je, trop d’éléments importants qui ajoutais du suspense ou à tout le moins, ajoutais à la compréhension de l’histoire…

Lorsque j’ai fait la lecture de ce polar, je m’aggripais à ma chaise tant j’étais embarquée…Dan Brown à créé selon moi une parfaite symbiose entre les menus détails et l’action… Il me semble que c’était un peu moins palpitant au cinoche…

Malgré tout, je vous le conseillerai, ne serait-ce que pour pouvoir en débattre. Nous étions 5 au visionnement : 2 un peu déçus et 3 pour qui le film, sans être un chef d’œuvre, a accompli son mandat de mettre des images sur la lecture et à créer un bon moment de divertissement. Peut-être que si vous ne comptez pas Le Code DaVinci parmi vos lectures passées, vous trouverez probablement que c’est un bon suspense, différent de ce que l’on voit d’habitude. Franchement, j’ai un peu de difficulté à avoir une opinion objective… Je crois que j’avais un peu trop d’attente par rapport à cette sortie… Ça fait quand même depuis l’été dernier que je l’attends… Peut-être y aura-t-il un remake en 2072???

Désolée mon Ron…

Critique du film « Da Vinci Code »




D'autres articles dans le même genre...

Recevez nos articles par courriel

9 réponses

  1. Jos dit :

    Je n’ai pas lu le livre… en fait, je lis sur la bolle et sur le net. Dans un cas comme dans l’autre, ce n’est pas l’idéal pour les bouquins! 😉

    Je n’ai pas encore vu le film, mais j’ai hâte de le faire.

    Par contre, à mon avis, lorsqu’un succès papier est porté à l’écran, c’est qu’il y perd son âme. Les coûts de production d’un livre sont nettement inférieurs à ceux d’un film et, conséquemment, il y a des livres qui touchent nettement plus de sujets. Ainsi, ils visent généralement un public plus restreint. Dans le cas du cinéma, on veut que ca touche tout le monde.

    Ainsi, lorsque la migration est faite de l’un vers l’autre, on a deux choix :
    – on écarte la spécificité du livre pour faire un « bon » film, ce qui déplaira à ceux qui l’ont lu
    – on conserve tout le charme du livre et on a un film qui ne plaira qu’à un public très restreint, le même qui était visé par le bouquin.

    Dans un cas comme dans l’autre, il y aura des mécontents… mais l’important, après tout, c’est que le producteur s’en mette plein les poches, non…?

    – Jos –

  2. Oooshit dit :

    Je suis d’accord avec toi Jos. J’avoues que j’ai un peu de misère à faire la part des choses car dans ma tête, c’est une attention à quelque menus détails qui aurait pu faire la différence, sans nécessairement tout changer ce qui à été fait.

    « – on conserve tout le charme du livre et on a un film qui ne plaira qu’à un public très restreint, le même qui était visé par le bouquin. »

    À ce que je sache, le « public » du livre n’a pas été si restrein que ça, non? Ça avait déjà battu des records…

    Mais tout compte fait, je te suis dans ton ordre d’idées: les gens vont vouloir se fasire leur propre opinion donc le cash rentre anyway…

    Pas si désolée que ça, mon Ron plein aux as….

  3. Paul Sernine dit :

    J’ai lu le livre mais je n’airai pas voir le film. Je suis en désacord avec ceux qui croient à toutes ces supposée théories du complot. C’est ridicule. C’est à peine un bon divertissement.

    Paul Sernine
    http://la-drole.blogspot.com/

  4. Oooshit dit :

    C’est poussé pas mal ça…
    Le gars a fait quelque recherches et a fait de la fiction en se basant là-dessus… Y en a qui y croient, d’autres pas… Mais ça reste une histoire

  5. Matt dit :

    Monsieur Sernine,

    J’ai dont trouver les propos que vous avez écris ici et sur CoupeStanley.com méprisant..

    Suite à la lecture de votre blogue, j’en suis venu à la conclusion que vous êtes réellement quelqu’un de méprisant.

    Par ailleurs, en observant habilement votre photo, j’ai cru discerner ce que j’estime être une attitude de méprisant.

    En espérant que vous réalisez que le mépris, n’est jamais une qualité. Peu importe le milieu de pseudo-élitisme auquel vous appartenez.

    – Matt

  6. Accent Grave dit :

    Je ne comprends toujrous pas qu’il puisse y avoir controverse avec ce roman. Un roman, par définition est une histoire inventée. Quel est donc le problème.

    La seule chose qui soit nouvelle (que Jésus ait eut un enfant fut maintes fois envisagés dans le passé) c’est l’ampleur de la mise en marché et les revenus découlant d’un livre assez mal écrit mais bien ficelé.

    Accent Grave

  7. yr dit :

    Je n’ai pas lu le livre et je n’ai vraiment pas été déçu du film. Je suis aller le voir avec 3 autres personnes qui l’avaient lu. Tous on aimé malgré le fait que beaucoup trop de détail on été omis et certains points été complètement changer.

    Je crois aussi qu’il faut le voir en version original.. après tout, iriez-vous voir un film français en anglais ?? On pert toutes les nuanges de la langue et l’émotion des personnages (malgré que ce n’est pas le film le plus vivant d’émotion)

  8. tintin76 dit :

    Un des plus decevants de cette année!

  9. décembre dit :

    Un film plate à mort.

    Et que dire du toupet de l’acteur principal ? Une joke ?

    J’ai été chanceux de ne payer que le prix du vidéo. Quand je pense que des gens durent payer le gros prix pour ce navet.

    Les critiques disent n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin ça sur Pinterest

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!

On est aussi sur Facebook, si vous aimez mieux!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!