Accueil » Geek » Santé » Traitements inefficaces ou dangereux – Partie 1

Traitements inefficaces ou dangereux – Partie 1

Les risques liés aux traitements alternatifs : ce que vous devez savoir

Je me suis amusé à répertorier et « débunker » de façon humoristique, quelques fausses croyances, arnaques et autres traitements farfelus voire dangereux dans le domaine de la médecine alternative ou même parfois, folklorique !

Voici la première d’une série de chroniques à ce sujet !

Saignement de nez

Dès que quelqu’un se met à saigner du nez, il arrive fréquemment que l’on conseille à cette personne de pencher la tête vers l’arrière. La « logique » derrière ce traitement suggéré semble être basé sur une vision simpliste de la biologie humaine.

Perdre du sang n’est pas bon, donc on s’imagine qu’en penchant la tête vers l’arrière, le sang perdu retourne à sa place dans le corps. Or, comme vous le savez, le système sanguin est un réseau de canaux complexe qui transporte le sang à des endroits précis. Autrement dit, le corps n’est pas un simple récipient de sang que l’on peut remplir à sa guise ! Le seul effet que peut avoir l’inclinaison de la tête vers l’arrière est de diriger le sang perdu vers la gorge, pour ensuite être avalé et digéré comme un aliment ! Qui plus est, ce sang peut se retrouver dans la trachée au lieu de l’œsophage, finir ainsi dans les poumons et causer une pneumopathie.

La bonne méthode pour mettre fin à un saignement de nez est plutôt d’exercer une pression sur les deux narines en se pinçant tout simplement le nez pendant une dizaine de minutes pour laisser le temps aux plaquettes de boucher le vaisseau abîmé. Et surtout, gardez la tête droite !

Bougies à oreille

Cette pratique, aussi nommée cônage d’oreille, bougie auriculaire ou ear candling en anglais, est censée nettoyer les oreilles obstruées par le cérumen (et non pas « cire humaine » 😉 ) !  Certains essaient même de traiter des douleurs de cette façon.

La technique est la suivante : on couche le patient – ou plutôt la victime – sur le côté pour que l’oreille à traiter soit orientée vers le haut. On y place une sorte de bougie en forme de cône et on allume la mèche.

Jusque-là, ça ressemble à de la sorcellerie, mais c’est encore plus niaiseux que ça !

Le raisonnement derrière cette pratique se base sur un fait scientifique avéré mais grandement exagéré.

L’air chaud monte.

Partant de ce principe avéré, les allumeurs d’oreilles sont convaincus qu’en produisant une source de chaleur au sommet de la chandelle, il se produit un phénomène d’aspiration qui va extirper les sécrétions indésirables hors de l’oreille et les propulser vers le haut.

Un peu comme déboucher un drain avec un aspirateur.

Mais lorsque l’on allume la chandelle, aucune succion ne se produit. Tout simplement parce qu’une flamme est très loin de suffire à produire un phénomène d’aspiration. Si on mettait cette chandelle auriculaire sur une surface tapissée de confettis, aucun ne bougerait. Alors imaginez la force d’aspiration qui serait requise pour déloger du cérumen bien collé aux parois de l’oreille interne !

Ceci dit, n’allez pas vous coller un boyau d’aspirateur sur l’oreille !

Les oreilles sont généralement capables d’évacuer le surplus de cérumen par elles-mêmes. Aucun traitement de la sorte ou nettoyage en profondeur n’est requis.

Les bougies d’oreilles sont plus susceptibles d’obstruer vos conduits en y laissant tomber de la cire et en vous brûlant au passage. Chaque année, des médecins confrontés à cette pratique doivent réparer les dégâts causés par ce procédé dangereux.

Si vous avez un problème avec vos oreilles, comme une occlusion tenace ou des douleurs, consultez un médecin au lieu de laisser votre tante vous déguiser en gâteau de fête !

Irrigation colonique ou hydrothérapie du côlon

On observe une recrudescence de ce type de traitement dans le milieu de la médecine dite naturelle ou alternative (aussi connue sous le nom de « fausse médecine ») 😉 !

Cette pratique, basée davantage sur les croyances que sur la science, date de la nuit des temps. Étrangement, certaines personnes ont une propension à croire que l’on peut soigner ou prévenir bon nombre d’afflictions en passant par la porte arrière.

La forme la plus absurde que j’ai déniché date du 18e siècle, où on soufflait de la fumée de tabac dans l’anus de victimes de noyade dans le but de les réanimer. Les « médecins » de l’époque croyaient que l’irritation de l’intestin causée par la fumée provoquerait une contraction, laquelle susciterait une toux salvatrice !

De nos jours, c’est plutôt de l’eau ou même du café que l’on suggère de s’insérer là où le soleil ne luit jamais.

Certaines personnes achètent des dispositifs permettant de se faire ces lavements à la maison, tandis que d’autres préfèrent retenir les services de personnes qui se prétendent des professionnels de la santé.

Quoi qu’il en soit, la vente de ce type de services en-dehors du système de santé relève généralement du charlatanisme. Et à moins qu’un médecin qualifié ne vous prescrive cette procédure, il n’y a pas de bénéfice réel à se remplir les intestins de liquide.

Votre intestin n’a pas besoin d’être détoxifié, hydraté ou nettoyé, et ce traitement, hautement désagréable au surplus, n’a pas le pouvoir de prévenir quoi que ce soit.

En fait, il s’agit d’une procédure risquée, même lorsque pratiquée par un gastroentérologue compétent lors d’une coloscopie, par exemple.

Alors imaginez le risque encouru lorsque vous confiez votre arrière-train à ces docteurs du dimanche que sont les hydrothérapeutes, hygiénistes du colon ou autres titres ronflants, inventés pour donner l’impression que ces gens s’y connaissent vraiment en santé.

D’un déséquilibre chimique à la perforation intestinale, mieux vaut être dans un véritable hôpital si un traitement tourne mal, entre les mains d’un vrai professionnel de la santé ayant étudié dans une université reconnue plutôt que dans l’arrière-boutique de quelqu’un qui vend des roches magiques et qui a acheté son diplôme sur internet !

Magnétothérapie

Concluons cette première partie avec un cas plus léger, qui ne comporte aucun effet nocif pour la santé.

On va faire ça simple et direct : La magnétothérapie, ça ne marche pas !

Les aimants n’ont aucun effet sur le corps humain, pour la simple et bonne raison que nous ne sommes pas faits de métal.

Donc, pas de bienfaits et pas de danger !

Ça fait rien !

Nada !

Nothing !

Cette pseudo-médecine, qui repose sur des théories farfelues et dont les résultats prouvés sont inexistants, est plus une business qu’une science.

Ces soi-disant thérapeutes prétendent que leur système de magnétothérapie pulsée et leurs aimants ont le pouvoir de vous guérir de toutes sortes de maladies, en plus de vous prémunir d’une panoplie d’autres.

Leurs décorations de frigidaires et leurs petits gadgets sont censés influencer la circulation sanguine, notamment en influençant les globules rouges.

Alors que même un test d’imagerie par résonnance magnétique (IRM), dont la puissance dépasse très largement celle des meilleures machines de magnétothérapie, n’a pas ce pouvoir !

Donc, si quelqu’un prétend pouvoir vous guérir avec des aimants, c’est soit un menteur, soit un fou.

Dans les deux cas, ne lui donnez pas votre argent. Quittez les lieux en riant !



Je me suis amusé à répertorier et "débunker" de façon humoristique, quelques fausses croyances, arnaques et autres traitements farfelus voire dangereux dans le domaine de la médecine alternative ou même parfois, folklorique !
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Moyenne de 5 sur 34 votes

Photo de profil de François Paquette

François Paquette

Animateur de radio, podcaster et blogueur.

2 réflexions au sujet de “Traitements inefficaces ou dangereux – Partie 1”

    • Merci ! Il y aura une partie 2 à cet article qui paraîtra sous peu ici sur le Blogue du Québec !

On veut votre avis sur ce contenu québécois