Soyons dans le vent!

Soyons dans le vent!

Le Québec détient une capacité énergétique particulièrement attrayante. Leader mondial de la production hydroélectrique, nous avons aussi, selon de nombreuses études, le plus grand potentiel éolien actuellement connu, notamment en Gaspésie. Alors que notre société est enfin sensible à la détérioration de l’environnement, voilà que le Québec se retrouve avantageusement placé pour le futur, en terme de production électrique.

Néanmoins, pour le moment, les initiatives menant vers l’utilisation efficace de ces ressources se font rares. Les pressions publiques ont d’ailleurs permis de faire avorter le projet du Suroît, un centrale thermique au gaz naturel qui se serait dressée dans la région de Beauharnois. Puis, alors que le cycle de vie de Gentilly-2 tire à sa fin, tandis que le seul réacteur nucléaire québécois devrait cesser ses activités en 2013, il me semble qu’il est grand temps de sauter, à pieds joints, dans l’éolien, pour éviter, à court terme, la construction d’une nouvelle centrale.

Par contre, des incitatifs économiques risquent d’aller à l’encontre de mes souhaits. En effet, vendredi, alors que Harper rencontrait son homologue australien, il a affirmé que l’énergie nucléaire sera appelée à jouer un rôle important dans l’approvisionnement énergétique au Canada. Je suis persuadé que le fait que ces deux pays détiennent 40% des réserves mondiales d’uranium a une incidence sur cette déclaration. Il est difficile de prôner les avantages de l’énergie nucléaire lorsqu’on ne l’utilise pas. Les mêmes arguments amèneront probablement aussi la construction d’une autre centrale nucléaire au Québec, puisque Hydro-Québec voudra continuer de s’affirmer comme un chef de file dans ce domaine.

Depuis ses débuts, la société d’état a su développer des expertises mondialement reconnues, notamment dans la production d’électricité hydraulique et nucléaire. Néanmoins, pour le moment, elle se contente de confier l’exploitation de parcs éoliens à l’entreprise privée, qui doit acquérir du matériel inadapté à notre climat en Europe. Pourquoi Hydro-Québec n’applique-t-elle pas immédiatement la recette qui la si bien servie, en développant sa propre expertise de l’éolien? Je me l’explique mal.

Je suppose que ses dirigeants sont trop occupés à détourner les fondements de cette société pour qu’elle se concentre sur la hausse du fardeau fiscal québécois. Pourtant, si elle exploitait adéquatement les ressources actuelles du Québec, elle pourrait faire de notre province une Alberta verte, en mesure de rembourser sa dette grâce aux bénéfices de la vente d’énergie à l’étranger.

Prenons donc, dès maintenant, le virage de l’avenir : la production verte!

Quelques liens intéressants :

– Jos –

Leader mondial de la production hydroélectrique, nous avons aussi, selon de nombreuses études, le plus grand potentiel éolien actuellement connu, notamment en Gaspésie.




D'autres articles dans le même genre...

Recevez nos articles par courriel

14 réponses

  1. Matt dit :

    Je suis vraiment trop en accord avec toi la dessus Jos.

    Je veux qu’on fasse du Québec un modèle mondiale d’écologie.

    C’est ça, mon beau pays bleu!

  2. Matt dit :

    Et de grace, qu’on ferme Gentilly!

    C’est pas mal trop proche de chez nous. Si ça saute, je suis mort dans les 30 prochaines secondes.

  3. Matt dit :

    En plus d’être une des principales raisons que je me baignerai jamais à la Petite Floride.
    L’eau me fait peur dans ce coin là.

    Le pourcentage de cancer du sein dans la région de Gentilly est anormalement élevé.

    Je ne vois vraiment pas pourquoi on entretiendrait une centrale nucléaire quand on a tant d’énergie propre à notre disposition.

  4. Jos dit :

    À mon avis, c’est malheureusement pour de simples raisons d’économie. Hydro-Québec vend des réacteurs CAMDU. C’est difficile d’en vendre si on ose même pas s’en servir.

    Je crois que l’Hydro s’égare un peu. La société doit développer son expertise dans l’éolien afin de devenir LE leader mondial de ce domaine. Et, ainsi, alimenter les états du nord, tout en remplissant les poches du Québec.

    Pour l’instant, nous nous contentons d’être un petit Québec, quand on a le potentiel d’en être un grand. C’est malheureux.

    – Jos for prime minister!!! – 😉

  5. Ishasd dit :

    Bien d’accord avec vous Messieurs les Québecois, moi je suis français et je peux vous dire que mon pays est rempli de centrale nucléaire plus ou moins récente…. et que c’est extrèmement dangereux et ridicule.
    Bien sur l’électricité n’est pas cher mais pas exemple durant l’été 2003, il y a eu une si grosse canicule qu’une rivière servant à refroidir une de nos centrales nucléaires s’est retrouvée anormalement basse au point de ne plus pouvoir correctement remplir son rôle…. Ce jour là on n’est pas passé loin d’une catastrophe et l’on ne l’a su que quelques mois après….
    Il faudra bien encore 1 ou 2 Tchernobyl pour que tout le monde arrête… c’est marrant à l’époque de l’explosion de Tchernobyl, le gouvernement français avait montré une carte ôù l’on voyait le nuage toxique qui s’arrêtait exactement à la frontière française…. LOL on est des moutons….. depuis ça a été prouvé que de nombreux cancers en France sont dûs à ce nuage….

  6. Zigounette dit :

    Après avoir terminé la lecture du livre Mal de terre écrit par Hubert Reeeves, je ne suis vraiment pas convaincue que l’avenir se situe dans l’énergie nucléaire… C’est bien joli l’énergie que ça procure, mais qu’est-ce qu’on fait quand on doit démanteler les vieilles centrales? On garoche les déchets radioactifs dans le fleuve et on fait comme si ça n’avait jamais existé?

    On a du vent en masse (surtout ces jours-ci), je ne comprends pas pourquoi on ne l’exploite pas davantage? Je comprends que ce n’est pas rentable, mais depuis quand ça doit être lucratif et permettre à Hydro-Québec de s’en mettre pleins les poches? Et puis l’énergie solaire? Pourquoi pas! Exploitons les ressources qui sont inépuisables, au lieu d’en développer des polluantes comme le nucléaire!

  7. Jos dit :

    Zugounette, pour ce qui est du solaire, pour le moment, ce n’est pas une technologie viable. Dans les faits, il faudrait recouvrir la Belgique de panneaux solaires pour alimenter la France…

    Par contre, j’espère que plusieurs équipes de chercheurs tentent s’affairent à améliorer les procédures permettant de récolter cette énergie.

    Pour ce qui est de l’éolien, tel que je le précisais, je crois que ce serait l’avenue d’avenir la plus intéressante, à long terme, pour H-Q.

    – Jos –

  8. pm dit :

    C’est tu demême que ça s’écris?

  9. pm dit :

    Matt, pour moins polluer, arrête de fumer!

  10. Matt dit :

    Au moins je boucane pas des déchets radioactifs!

  11. pm dit :

    Héhé je voulais juste t’écoeurer!
    Je t’aime!

  12. Hugo dit :

    petit conseil Matt, Si Gentilly 2 explose:
    1. Prends ta boîte de sel manges en pas mal, à moins que t’ai des pillules d’iode.
    2. prends tn char pis pousses toi au plus criss

    Le sel contient de l’iode qui est utiliser dans la glande thyroïde. Faque il faut que tu l’inibes avec de l’iode non radioctif avant que celui de gentilly te ratrappe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!

On est aussi sur Facebook, si vous aimez mieux!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!