Causalité criminelle

Causalité criminelle

L’homme a reconnu sa culpabilité à l’accusation d’avoir incité une personne de moins de 18 ans à se prostituer.

Le fait qu’il n’y a pas véritablement de victime dans cette affaire a été un élément atténuant jouant en faveur de l’accusé. Toutefois, impossible de nier la préméditation du geste, compte tenu de la prise de deux rendez-vous et de la présence des condoms.

Je vous invite à lire l’article ci-haut mentionné. Pour ceux qui ne le feront pas, je vous en résume les faits :

Dans une salle de clavardage, un père de famille s’est identifié comme étant une jeune fille de 15 ans. Avec cette fausse personnalité, il a séduit un homme de 48 ans, Bernard Boutin, et ils ont convenu d’avoir des rapports sexuels.

Le père de famille en question a avisé les policiers. Une embuscade a été tendue à l’accusé et les policiers l’ont arrêté.

En aucun temps, je ne souhaite défendre Boutin dont les intentions étaient définitivement répréhensibles. Par contre, ce scénario me semble créer un dangereux précédant. En effet, comment peut-on permettre à n’importe quel citoyen d’inciter, puisque incitation il y a eu, un de ses pairs à commettre un acte criminel pour ensuite le livrer aux autorités? Éthiquement, peut-on considérer que Boutin aurait commis un acte criminel s’il n’y avait pas été sciemment poussé par le père de famille? Le père de famille en question ne devrait-il pas être accusé d’avoir offert des services sexuels ce qui est, si je ne me trompe pas, aussi un crime?

Honnêtement, connaissez-vous de nombreuses filles de 15 ans qui s’offriraient ainsi sur une salle de clavardage? Peut-on être accusé d’un crime que nous n’avons pas commis? Peut-on être sûr que Boutin aurait, au final, réellement eu des rapports sexuels avec une jeune fille? Étions-nous en présence d’un rapport minoritaire?

Sur de nombreux points d’éthique et de morale, cette situation me semble pernicieuse. Où s’établiront les limites des impostures permettant à un individu d’en pousser un autre vers le crime?

– Jos –

Dans une salle de clavardage, un père de famille s’est identifié comme étant une jeune fille de 15 ans. Avec cette fausse personnalité, il a séduit un homme de 48 ans, Bernard Boutin, et ils ont convenu d’avoir des rapports sexuels.




D'autres articles dans le même genre...

Recevez nos articles par courriel

22 réponses

  1. montrealaisfelquiste dit :

    C’est une excellente question que tu soulèves là Jos…

    Je dois dire que pour ce qui est des crimes sexuels (ou l’intention de..), je n’ai aucune pitié.

    Quel être humain normal de 48 ans accepterait de rencontrer une fillette de 15 ans dans le but avoué d’obtenir des rapports sexuels ?

    Dans cette optique, je me dis que les prédateurs sexuels sont capables de toutes le bassesses pour parvenir à leurs fins.

    Je dois donc être d’accord avec les bassesses et les techniques plus que questionables (du côté éthique) qui sont employées pour les attrapés.

    Pas eu de victime ? Tant mieux ! On en aura au moins sauvée une…

  2. SafeGuard dit :

    « En effet, comment peut-on permettre à n’importe quel citoyen d’inciter, puisque incitation il y a eu, un de ses pairs à commettre un acte criminel pour ensuite le livrer aux autorités? »

    Mais personne n’a rien à lui permettre ou à lui interdire.
    Cet homme a piégé un malade mentale et c’est une très bonne chose.
    De plus, il n’y a aucune morale et aucune éthique à avoir envers des « gens » de ce genre là.

    « Peut-on être accusé d’un crime que nous n’avons pas commis? »
    Oui, on peut -être accusé d’un crime qu’on a pas commis. Et ça arrive tous les jours en plus.
    Il n’y a jamais eu plus de « criminels » en liberté que depuis les trente dernières années.
    Il n’y a jamais eu, non plus, plus de lois débiles pour transformer toute personne en criminel au saut du lit.
    De tout temps, les lois ont été faites pour punir les criminels.
    De nos jours, elles ne servent qu’à créer des criminels.
    Alors…

  3. Jos dit :

    Je suis d’accord sur le fait que ces individus ne méritent pas de compassion. Mais où tracer la ligne encre « des gens de ce genre là » et les autres?

    Voilà ce qui m’inquiète! La justice, de par sa nature, se doit d’être équitable et universelle. Donc, identique pour tous…

    – Jos –

  4. M.Beaulac dit :

    Moi, je suis comme une girouette! Quand j’ai lu ton post, j’étais pas mal d’accord avec toi jos!

    Mais quand j’ai lus le commentaire de SafeGuard, il y a ce petit bout qui ma fait allumé et changer mon fusil d’épaule:

    « Mais personne n’a rien à lui permettre ou à lui interdire.
    Cet homme a piégé un malade mentale et c’est une très bonne chose.
    De plus, il n’y a aucune morale et aucune éthique à avoir envers des “gens” de ce genre là. »

    Alors la, y a tout un point..je crois que les désaxés du genre son prêt a tout pour subvenir a leur malheureux désir et même si l’autre la incité, le mec était quand prêt a baisé une jeune fillette de 15 ans!! Et si c’étais ta fille? Je dit pas ca pour t’agacé la..mais pense-y vraiment..Non, peu importe la manière, j’approuve a fond la technique! Je dit pas qui faut tous qu’on se mette a faire ca mais si j’avais une fille de 15 ans et que je voulais m’assurer de sa sécurité, j’aurais aucune gêne a faire la même chose!

  5. Simonakov dit :

    Ca peut pas être une erreur, se mettre en accord avec une jeune fille de 15 ans pour une relation sexuelle c’est un crime grave, encore plus quand tu as 48 ans.

    Je sais on va parler de liberté et on va se poser la question du « qui on est pour décider de l’âge pour avoir des relations sexuelles » mais c’est à ce moment là que je réalise que les lois ne sont pas là pour rien. On atteint la majorité à 18 ans, on tolère même le fait qu’une jeune de 17 ans peut avoir l’air d’une femme de 18. Que n’importe qui dénonce avec preuves à l’appui une possibilité de délits sur un mineur, je l’appuie.

    Dans un dépanneur, on carte les gens qui ont pas l’AIR de 25 ans.

    Pour une fois qu’on peut prévenir aulieu de guérir.

    Simon Veillette

  6. Philippe dit :

    Je voudrais dire trois choses à tous ces moralistes à la petite semaine qui sévissent tout azimut et s’achètent une bonne conscience pour vraiment pas cher.

    1. Vous voyez une serviette sur un banc public apparemment oubliée par quelqu’un. Vous l’ouvrez pensant qu’elle contient des dossiers et espérant trouver l’adresse du propriétaire pour lui faire parvenir. En réalité la serviette contient des papiers personnels, des papiers d’identité et en plus 100 000$ en espèces.
    Que faites-vous ? Vous demandez-vous si ces dollars sont vitaux pour celui qui les a perdus ou trouvez-vous trente-six bonnes raisons pour garder les billets de banque ?
    Imaginez maintenant que c’était un piège. À quoi pensez-vous les menottes au poignet ?

    2. Tous les pays qui ont basé (ou basent hélas encore) leur loi sur la morale sont devenus des pays fascistes et ont cherché à imposer leurs lois moralistes par la terreur. Ils se sont toujours appuyés pour ce faire sur la police, des milices spécialisées, des camps de concentration voire d’extermination et… des dénonciateurs aux intentions pas toujours « morales » : jalousie, règlement de compte, vénalité.

    3. Dans de nombreux pays la majorité sexuelle est à quinze ans, voire moins. Qu’est-ce qui est plus grave, rabattre, battre ou droguer des femmes majeures pour les prostituer de force aux quatre coins de la planète ou avoir une relation sexuelle consentante entre un(e) mineur(e) de quinze ans et un(e) adulte ? Osez me dire que quand vous aviez quinze ans vous n’avez jamais eu envie de coucher avec un homme (une femme) majeur(e). Mais peut-être l’avez-vous fait ?

  7. M.Beaulac dit :

    Mon cher Phil, je crois que tu mélange les choses…Personne a dit que c’étais pire ou moins pire que de drogué ou battre qui que ce soit alors je vois aucunement le rapport.

    Pour ce qui est du 100 000$, c’est croche de pas le remettre au proprio, je suis d’accord mais la, tu compare des pommes avec des oranges! On parle ici d’un adulte qui profite de sa position d’autorité pour abusé du âme innocente.
    Tu dit: »3. Dans de nombreux pays la majorité sexuelle est à quinze ans, voire moins. » So what, ca veux tu dires que c’est une bonne choses? Tu dit pas non plus que dans beaucoup de ses pays, il y a tout plein de mariage forcé, donc, des femmes pas heureuse, forcer de faire l’amour avec des mecs dont il n’ont pas nécessairement envie…wow, la belle affaire! Des filles qui accouche a 13 ou 14 ans, avant même d’avoir compris comment marche les fleurs pis les abeilles…
    Tant qu’a moi, y a rien a déffendre dans cette cause, le mec est un pédo, point! Et tu nous demande si on la p-être déja fait…En lisant ton commentaire, je me demandais justement si c’étais pas une manière pour toi de te sentir moins mal, moins coupable pour avoir déja fait quelque choses du genre!!

  8. Denis dit :

    En passant, le fait d’avoir une relation sexuelle avec une personne de 15 ans n’est pas illégal, l’âge de majorité sexuelle est de 14 ans au Canada. Ce qui veut dire qu’un jeune de 14 ans peut bien faire l’amour avec une personne de 62 ans si ça lui chante. L’homme a plutôt été accusé d’incitation à la prostitution, ce qui est plus grave lorsqu’il y a présence de mineur(e)s.

    Je trouve que cette affaire est un dangereux précédant et nous rapproche d’un état totalitaire.

    Je suis tout aussi dégouté que vous par ce genre de personnes. Il suffit de se connecter sur IRC et de se dire âgé de 14 à 18 ans pour qu’une bonne quantité de « vieux » de plus de 30 ans vous sollicitent.

    Il serait futile de tenter d’arrêter tout ces gens, il est beaucoup plus important d’éduquer les jeunes. Il ne seront donc pas victimes de personnes d’autres que d’eux-mêmes s’il accepte de telle propositions.

  9. Jos dit :

    Denis, dans les faits, cet âge a été majoré à 16 ans par le gouvernement Harper.

    Pour le reste, j’en fais mon mea culpa, ma mise en situation était apparamment trop sensible pour maintenir le cap sur ma préoccupation dans ce commentaire.

    Oui, j’en conviens avec vous, les crimes sexuels, encore plus lorsque commis à l’égart de mineurs, sont affreux et sans pardon.

    Néanmoins, peu importe la nature du crime, ce qui m’inquiète ici, c’est la méthode utilisée pour piéger le présumé criminel. Puisque, même si l’homme s’est reconnu coupable, aucun crime n’a jamais vraiment été commis, puisque tout n’était que mise en scène. Si ça se trouve, l’homme en question n’avait jamais sollicité les services sexuels d’une mineur et ne l’aurait jamais fait dans un autre contexte.

    – Jos –

  10. M.Beaulac dit :

    jos, je te comprend pas la…Même si il y a pas eu de crime, il y en avait un en préparation!! Tu connais l’expression vaux mieux prévenir que guérir? Quoi, il aurait fallu attendre que le mec pête finalement un plomb, qu’il passe a l’acte et la, payé des milliers de $ en enquête pour ensuite p-être même pas le retrouver?

    Je sais pas trop ou vous voulez en venir et ce que vous tentez de prouver mais…je crois que vous êtes dans le champs(sans vouloir vous offusqué, bien sur)|!

  11. Jos dit :

    La liberté d’expression et de pensé, dans la mesure du respect, a toujours été la règle d’or du Blogue du Québec. Je ne te priverai donc pas d’exprimer ton désaccord à mon endroit, cher M.Beaulac.

    Je tiens à le rappeler. Je ne veux ni défendre, ni donner mon aval à Bernard Boutin. Au-delà de ce dont il est accusé, c’est la façon dont il a été coincé qui me semble créer un dangereux précédant.

    Peut-on vraiment autoriser Monsieur Tout Le Monde à imaginer des pièges à criminels? Peut-on vraiment permettre à Monsieur Tout Le Monde d’inciter un individu à commettre un crime pour, aussitôt, le dénoncer?

    Prenons un exemple plus léger. Supposons que, pour une raison quelqueconque, j’aurais une dent contre toi, M.Beaulac. Que je parvienne à te convaincre de voler ma voiture, afin que je touche l’argent des assurances que nous partagerions et que, aussitôt que tu aurais pris place dans ma voiture, je contacterais la police pour les lancer sur ta piste; sur la piste de celui qui vient de voler ma voiture. Est-ce que ce serait juste? Devrais-tu être accusé de tous les tords et, moi, être considéré comme un héro qui t’aura fait coincer?

    Que des policiers spécialisés capturent les prédateurs sexuels à partir d’Internet, c’est une chose. Mais que ce pouvoir devienne à la portée de tous, là, ça me semble ouvrir les portes à de nombreux abus qui vont à l’encontre des principes même de notre système de justice, où l’innocence prévaut jusqu’à preuve du contraire.

    – Jos –

  12. Karine dit :

    Mouais… je comprends ton point de vue Jos…

    Je me dis que c’est l’occasion qui fait le larron, et si le père n’avait pas fait d’avances explicites au gars, y’a probablement pas beaucoup de p’tites filles de 15 ans qui l’auraient fait… Et probablement même que le gars n’aurait pas eu l’intention d’organiser lui-même une rencontre…

    Mais d’un autre côté, il faut se dire que c’était un « piège à con », tu lui aurais pas donné rendez-vous toi à la p’tite fille j’en suis certaine… Quand tu décides de poser un acte criminel, tu dois en payer le prix, peu importe la façon dont tu t’es fait pincé je pense.

  13. Philippe dit :

    J’avais, mon cher M. Beaulac, un peu plus de 15 ans et je n’ai jamais eu le sentiment d’une faute quelconque. D’un côté ou de l’autre. Pour ce qui concerne la majorité sexuelle je te renvoie au commentaire de Denis. Par ailleurs un fois majeur je n’ai jamais eu la moindre relation sexuelle avec une mineure (encore moins avec un mineur je suis 100% hétéro) et n’en ai jamais eu l’intention A PRIORI.

    Je persiste à trouver le comportement du provocateur de fautes extrêmement pervers et dangereux et suis d’accord avec le commentaire de Jos à ce sujet. La morale a bon dos.

    Pour ce qui concerne les enfants, cette fois et puisque certains commentaires m’agacent furieusement je vais dire le fond de ma pensée (sans vouloir offenser quiconque individuellement bien entendu, la preuve en est que je mets en cause également).

    Il est des pays qui par leur politique gouvernementale et par leurs trusts internationaux maintiennent l’Afrique dans un état tel que 5000 (cinq mille) enfants meurent CHAQUE JOUR de manque d’eau potable. Il est absolument de la dernière indécence lorsque ressortisant de ces pays on se fait le défenseur du mineur dans une affaire semblable (provocation et consentement) alors que nous sommes tous coupables ou complices d’un tel crime contre l’humanité.

  14. Jean-Philippe Vallee dit :

    Parfaitement d’accord, et je crois qu’il y a des cas bien plus dangeureux que ca meme si les geste invoqué sont complétement scandaleux….

  15. M.Beaulac dit :

    Écoute Phil, la moitié de ma famille est rwandaise alors si tu veux t’embarquer dans des histoires de crime contre l’humanité, je suis le bon mec pour t’en parler.

    Mais moi, je me sens pas coupable, désolé..Et je vois pas aucun lien entre l’histoire de la jeune demoiselle de 15 ans et les enfants qui n’ont pas d’eau potable en afrique. Si seulement tu savais ce qu’ils peuvent vivre de bien pire que le manque d’eau potable en afrique..viols a répétition, escalvage,(hé oui, ca existe encore)etc. Et parce que ca va mal ailleur dans le monde, faudrait fermer les yeux sur ce qu’il ce passe ici? C’est ca que tu me dit?

    Et les bon gars comme toi étaient ou durant le génocide? Assis devant leur télé a regarder des cadavres flotté sur le lac kivu par millier… Tu peux te sentir coupable de crime contre l’humanité mais mois, en 1996, je suis allé las-bas(rwanda) avec des valise pleine de linge a donner et avec un beau gros paquet de fric a partager avec ma famille qui n’avais plus un sous! Le crime, pour moi, c’est de rester assis a ne rien faire! Attendre que le crime se passe et après agir, la est le crime!

    Un peu comme pour le génocide..on est rester assis a regarder mourir 800 000 milles personne sans rien dire, pourtant, on savais bien ce qui se passait et j’irais même jusqu’a dire qu’on le savait avant que ca ne commence! J’en reviens encore a mon fameux prévenir au lieux de guérir et le mot guérir est faible parce qu’on fait comment pour guérir des enfants traumatisé?

    Et tes ou avec tes histoire de ressortissant qui défend la mineur? On parle d’un père de famille qui a usé du stratagème plutot simple pour prendre un mec qui étais pas vite vite… Mais c’est vrai qu’il aurait du pensé a la famine dans le monde, au génocide et a tout les atrocité avant de pensé a faire quelques choses de bien pour sa communauté….

  16. jason dit :

    Moi, avoir reçu des avances d´une fille de 15 ans, je lui aurait probablement donné mon addresse et lui aurait dit: Vient-en chez nous. Arrivé chez nous, j´aurais avisé la dpj. Dans ce cas si, je me serait surement fait arrêter par des forces de l´ordre qui sont aujourd´hui de plus en plus invasives et dont le jugement est des plus questionables. Des fous et des pervers, il y a beaucoup trop. Des victimes, il y en a trop aussi, mais il faut les aider. J´aimerais bien savoir comment la police à procédé … A t-elle envoyé une fille qui paraissait jeune en premier pour voir la réaction du gars ? Ou s´est elle basé uniquement sur le dialogue de chat pour procéder à l´arrestation ?

  17. Femme dit :

    En réponse a Philippe qui compare des pommes et des oranges.Comparer la trouvaille d’argent avec l’abus d’une ado est complètement irréaliste. Les ados sont souvent attirés par ce qu’ils n’ont pas le droit de faire et c’est a nous comme adulte et comme société de les éduquer.C’est avec des mentalités comme la votre que des individus versent dans des actes répréhensibles. Il y a aussi des pays qui ne punissent pas la pédophilie ou qui endossent la polygamie. Allons nous niveller notre société par le bas.

    réponse d’une femme

  18. Philippe David dit :

    Il me semble que « piège à cons » est une expression de choix dans ce cas-ci. Rien n’excuse celui qui s’y fait prendre. Coté légalité, je ne suis pas un expert, mais la police ne pourrait pas faire un tel hameçonnage, mais je crois qu’un particulier n’a pas de telles restrictions. Je crois qu’il s’agit en effet d’une zone grise.

    Ceci dit, si un mec comme ça faisait des avances à ma fille, j’aurais ses couilles dans un bocal de formol…

  19. M.Beaulac dit :

    et moi je te rendrais visite a tout les soir pour boire une tite frette en ta compagnie tout en admirant le bocal en te disans a quel point je suis fier de toi!!

    Pis vue que ces gars la sont vraiment déranger, juste pour être sur de notre coup, on lui coupe les mains et ont les fait empaillé et tu pourrais les mettre au dessus de ton foyer…Ca ferais de belle discussion dans tes party de noel!

    tk, j’approuve, pas de pitié et tout les moyens sont bon pour arreter ses désaxés!

  20. Une Fille dit :

    J’ai 15 ans et j’ai connu un gars Sans Savoir son âge il parraissait jeune Et à force de se parler nous avons dévelloper Une Attirance Mutuelle .
    Le Gars Est Vraiment Responsable Et Vraiment je suis D’accord Avec ça . Quand Quand je lui est demander son age il m’a dit 21 et il m’a demender la mienne donc je lui ai dit . Il N’était Vraiment Pas D’accord Avec Le fait Qu’ils Se Produise de quoi Entre nous 2 jusqu’à ce que j’aurais 16 ans

    Ça me deçoit beacoup Mais J’accepte Ça decision .!

    Mais J’aimerais Savoir Même si la fille mineur est consentante avec cette relation est -ce que la lois s’applique ?

  21. Jos dit :

    L’âge de consentement sexuel est légalement passé à 16 ans. Donc, pour que tu puisses légalement être consentante, tu dois avoir 16 ans.

    J’espère que cette petite précision pourra t’éclairer.

    – Jos –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin ça sur Pinterest

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!

On est aussi sur Facebook, si vous aimez mieux!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!