Félix Leclerc l'indépendant

Félix Leclerc l’indépendant

J’allais avoir 8 ans…. Le 8 du 8ième mois de l’année 1988, mon idole s’est éteint, et pas que le miens, l’idole d’un peuple, le Maurice Richard de la chanson québécoise… Il y a déjà 20 ans que Félix Leclerc nous a quitté, laissant derrière lui un rêve inachevé… Ses souliers ont cessés d’user les planchers mais sa voix a continué de nous transporter et son rêve nous soulève encore. Car oui, Félix était indépendantiste! Né au seuil de la première guerre mondiale en 1914, il commence sa « carrière culturelle » de façon un peu éparpillée en se servant de sa belle voix grave pour animer à la radio ou encore en lisant des radios romans ou des contes. C’est vers la fin des années 40 qu’il s’affirme comme chansonnier, il fait un tabac à Paris avec Le Train du Nord et enregistre ensuite son premier album comprenant entre autre « Moi mes souliers », s’ensuivent ensuite les succès littéraires et musicaux qu’on lui connaît. C’est en 1970 qu’il s’installe à l’Île d’Orléans, cette île dont il fera le tour en chanson pour nous dire « Les fruits sont mûrs dans les vergers de mon pays. Ça signifie l’heure est venue si t’as compris. » Les évènements d’octobre 70 et surtout l’imposition de la loi des mesures de guerre l’indignent, c’est alors que s’inscrit un changement de cap dans son écriture et dans ses convictions politiques. Avec les « 100 000 façons de tuer un homme » et « l’Alouette en colère » Félix exprime son indépendance, on se souviendra aussi du spectacle « j’ai vu le loup, le renard et le lion » du 13 Août 1974 dans le cadre de la super Francofête , en compagnie de Gilles Vigneault et Robert Charlebois. Il s’éteindra après une brillante carrière, laissant derrière lui des chansons en souvenir à un peuple qui se souvient mal, un peuple qui aurait déjà du comprendre qu’au-delà de simples chansons, les paroles de Félix se révèlent être un cri du cœur aux québécois :

J’ai un fils dépouillé
Comme le fût son père
Porteur d’eau, scieur de bois
Locataire et chômeur
Dans son propre pays
Il ne lui reste plus
Qu’la belle vue sur le fleuve
Et sa langue maternelle
Qu’on ne reconnaît pas

Donc…Les fruits sont mûrs dans les vergers de notre pays, ça signifie l’heure est venue…. Qui a compris?

Salut Félix!!!

Félix Leclerc était un de ces grands Québécois fiers et debout. Ce billet lui rend hommage.




D'autres articles dans le même genre...

Ça pourrait aussi vous intéresser...

Recevez nos articles par courriel

13 réponses

  1. racine dit :

    Depuis ce temps il n’y a pas grand chose qui a bougé au québec c’est long,plate,toujours les mêmes politiciens crosseurs et filous.

    Peut-être qu’un jour…

  2. Misha dit :

    J’aime aussi Francis Leclerc et cette année en février j’ai eu le plaisir et la chance d’aller sur l’Ile d’Orléans avec des amis Québécois qui ont bien voulu m’y conduire. Un très beau souvenir … Et moi mes souliers m’ont conduite à l’Ile d’Orléans un petit air de Francis Leclerc dans la tête …

  3. low1 dit :

    Salut matt,je suis heureux, en temps que nouveau blogueur,de me retrouver devant un moment de notre histoire contemporaine et avec laquelle j’ai grandi.Je me souviens des années perturbées
    par les déclarations de grands personnages comme
    Félix Leclerc,Yvon Deschamps,Robert Charlesbois et j’en passe.Puis un jour un homme a osé se lever
    et prendre position, car il avait entendu et compris ce cri, qui venait du fond de l’âme d’un peuple, qui revendiquait sa liberté.Et je parle de René Lévesque.Il a réussi à rappeler au reste du pays, notre existance et surtout nos différence de culture et de langue.Mais les gens ont eu peur , quand le moment de la grande décision est venu , pour la majorité l’ont laissé tomber. .
    Félix , je t’ai appris à la ptite école avec ton livre « pieds nus dans l’aube ».Merci Félix
    Merci Matt, de m’avoir permis de débuter mes premiers mots sur un sujet aussi captivant et
    avec le lion lui-même.

    low1

  4. Guillaume dit :

    C’était l’ annonce du début d’un grand changement! Merci de nous rappeler ces moment du passée.

  5. Marc dit :

    Dommage que ce blog ne soit plus mis à jour

  6. moncler-italia dit :

    Salut matt,je suis heureux, en temps que nouveau blogueur,de me retrouver devant un moment de notre histoire contemporaine et avec laquelle j’ai grandi.Je me souviens des années perturbées

  7. miyoru dit :

    non mais vous avez pas compris???
    le gars s’est suicidé!!!

  8. aquablue03 dit :

    Un grand artiste !
    des textes hors du commun avec des sentiments éprouvés par l’homme de la nature (de plus en plus rare ) !
    j’adore sa voix qui met ses textes en valeur !
    Le premier vinyl que j’ai acheté , date des années 70 ! il ne vient pas de la star académie cet artiste , il a eu les qualités nécessaires pour une célébrité bien méritée !
    chanter la vie c’est pas permis à tout le monde !
    mes titres préférés sont «  » BOZZO , le bal , l’alouette en colère , le petit bonheur , l’hymne au printemps , ton visage , le tour de l’île etc ..
     » j’en oublie ! mais pas lui !
    j’aurais bien mangé un morceau de fromage de sa fabrication avec lui ! j’aurais même apporté de quoi boire un peu !
    merci d’avoir posé cet article
    amicalement
    aquablue03

  9. Mi dit :

    Eh oui, un matin joli mon bonheur est parti sans me donner la main.

    Merci pour ce petit mot sur « dieu le Père »…

    Mi

  10. Massothérapeute Granby dit :

    J’aimais bien ce blog, dommage qu’il n’y ait plus de nouvelles! 🙁

  11. katherine77 dit :

    J’allais avoir 8 ans

  12. Jean-PaUL PLOUFFE dit :

    J’ai eu la plaisir (comme preneur de son,( sound man) pour Radio-Canada ( d »enregisrter une
    émission qui avait pour titre « Quelque part dans la ville » réalisé par ( malheueusreuement j’ ‘oublie le prénom du réalisateur mais non le prénom de famillle qui est Blouin.. C’é’tait durant l’été 1957,dans le grernier de Félix que fut enregistrée cette émission d’une durée de 1 heure.i Si, je rappel ce souvenir c’et que Félix dans ce temps là, n’était pas convaincu, comme bien des québécois que le Québec devait obtenir son indépendance. C’.est dans les années 1960 que le réveil s’est effectué chez Félix Leclerc comme plusieurs autres québécois.

  13. my-beez dit :

    J’adore, j’avais 7ans à l’époque. Pfiou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!

On est aussi sur Facebook, si vous aimez mieux!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!