Reefer Madness, la folie du joint

Reefer Madness, la folie du joint

« Reefer Madness », littéralement, la « Folie du Joint », est un film propagandiste sorti en 1936 ayant pour but d’avertir la population nord-américaine des méfaits du cannabis, en particulier sur une jeunesse pleine d’avenir.

L’histoire met en scène un couple de jeunes innocents, Bill et Mary, dont les occupations favorites tournent autour d’activités tout aussi inoffensives que banales à souhait.
Un beau jour, Bill fait la connaissance par le biais de son ami Jimmy d’un couple de revendeurs de cannabis, qui bien évidemment, prônent un mode de vie diamétralement opposé à celui des jeunes tourtereaux. Le couple maléfique incite alors Bill à expérimenter son premier joint, et deux bouffées sont suffisantes pour l’entrainer dans un cercle vicieux duquel il ne sortira pas. Quasi-immédiatement affecté par cette inhalation de courte durée, Bill se transforme rapidement, passant sans transition du jeune étudiant modèle au teint frais, au drogué fou assoiffé de violence et de promiscuité.
S’ensuit un scénario incroyable dans lequel la majorité des protagonistes échoue dans ce même cercle vicieux, puisque comme chacun sait, le cannabis, cette drogue-passerelle, emporte tout sur son passage. A grands renforts d’homicides véhiculaires (avec délit de fuite, il va sans dire), de suicides, de tentatives de viol, et autres joyeusetés du même acabit, les scénaristes tentent de démontrer que cette succession d’évènements dramatiques seraient des conséquences directes de la consommation de cannabis.
Le film, désormais dans le domaine public, est aujourd’hui considéré comme une gemme, puisqu’il dépeint avec force clichés et incroyables exagérations l’hypothétique spirale vers laquelle toute personne cédant à la tentation du cannabis serait aspirée. Bien que cette histoire et sa mise en scène portent aujourd’hui à rire, il ne faut pas oublier que le film, originalement commandité par une église, a bien été à son époque l’un des piliers utilisés par le gouvernement et la presse afin de sensibiliser la population sur le sujet général du cannabis. Dans les années 70, la tendance s’inverse, et le film est alors tourné en dérision par les activistes luttant pour la décriminalisation de la plante.

Weed Seed Shop fait partie des organisations ayant choisi de rétablir la réputation du cannabis, qui a été bien malmené depuis l’ère « Reefer Madness ». La boutique en ligne offre une sélection de graines de cannabis féminisées, régulières ou encore à autofloraison pour tous types de consommateurs, que le but soit récréatif ou thérapeutique.

 

« Reefer Madness », littéralement, la « Folie du Joint », est un film propagandiste sorti en 1936 ayant pour but d’avertir la population nord-américaine des méfaits du cannabis, en particulier sur une jeunesse pleine d’avenir.




Matt

Pédagogue, historien, développeur web, webmaster, souverainiste, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Du hockey plein la gueule!

D'autres articles dans le même genre...

Recevez nos articles par courriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin ça sur Pinterest

×

Fabriqué à 100% de fierté québécoise! (Depuis 2005)

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir nos histoires drôles et instructives!

On est aussi sur Facebook, si vous aimez mieux!


Non merci, je suis un peu bougon aujourd'hui!