Accueil » Culture » Histoire » 10 tueurs en série qui n’ont jamais été capturés

10 tueurs en série qui n’ont jamais été capturés

Ces 10 tueurs en série n'ont jamais été capturés : découvrez leurs histoires glaçantes

L’adage dit que le crime parfait n’existe pas, mais malheureusement, cette affirmation est clairement fausse et ne sert qu’à rassurer les honnêtes citoyens, comme le prouve cette liste de dix tueurs en série n’ayant jamais été attrapés par la police, et dont certains rôdent encore peut-être dans les rues aujourd’hui…

1) L’Homme à la hache de la Nouvelle-Orléans

Photo © Country Roads Magazine

S’introduisant par effraction dans les maisons et agressant brutalement les occupants à l’aide d’une hache (d’où son sobriquet), ce tueur en série a commis une douzaine d’attaques en Nouvelle-Orléans au début du siècle dernier, tuant six personnes et en blessant gravement six autres. Étrangement, le meurtrier mélomane a fait parvenir une lettre aux médias, dans laquelle il affirmait qu’il ne s’en prendrait pas aux personnes faisant jouer du jazz dans leur maison. Son règne de terreur prît fin abruptement après son dernier crime le 27 octobre 1919, et il cessât définitivement ses activités avant que la police n’ait pu le capturer.

2) Le meurtrier aux torses de Cleveland

Photo © The Mirror

Également appelé « Le Boucher fou » par la presse locale de l’époque, ce tueur en série a sévi dans le district de Kingsbury Run à Cleveland en Ohio, un quartier misérable regorgeant de prostituées et de sans-abris. Ce bourreau sanguinaire tuait par décapitation, puis tranchait les mains et les pieds de ses victimes, rendant difficile leur identification. Treize meurtres lui sont attribués entre 1934 et 1938. Après que l’équipe du célèbre Eliot Ness ait détruit par le feu une grande partie du quartier, la série de meurtres prît fin. Le tueur inconnu serait-il mort dans l’incendie, ou a-t-il décidé de prendre sa retraite? Nous ne le saurons jamais…

3) Le tueur de l’alphabet

Photo © All That’s Interesting

Surnommé ainsi par les médias parce que le prénom et le nom de famille de chacune de ses victimes commençait par la même lettre (Carmen Colón, Wanda Walkowicz et Michelle Maenza), ce qui indiquait qu’elles avaient été choisies au préalable avec soin, le tueur de l’alphabet a sévi entre 1971 et 1973 à Rochester, dans l’État de New York, violant et étranglant trois fillettes, dont la plus jeune n’avait que dix ans. La police a mis sur pied une ligne 1-800 pour recueillir des informations, et même s’ils interrogèrent plus de 800 suspects potentiels, certains aussi récemment que 2011, le coupable ne fût jamais identifié.

4) Le tueur d’enfants du comté d’Oakland

Photo © The Crime Wire

Aussi connu sous le nom du « Babysitter meurtrier », ce tueur en série a fauché quatre enfants à Oakland au Michigan entre 1976 et 1977, en les étranglant ou en les abattant avec une arme à feu. Le plus troublant est que le criminel s’est occupé de chacune de ses victimes durant une vingtaine de jours après leur enlèvement, allant jusqu’à leur donner le bain avant de leur enlever la vie. Bien qu’il ait été le sujet de l’enquête policière la plus dispendieuse de l’Histoire des États-Unis et que les autorités soient parvenues à identifier son ADN en 2012, celui-ci ne correspondait à aucune personne déjà arrêtée, et ce dernier est toujours au large.

5) Le Black Doodler

Photo © San Francisco Chronicle

Décrit comme un Afro-Américain âgé entre 19 et 25 ans, le Black Doodler s’en prenait exclusivement aux hommes blancs de la communauté gay de San Francisco entre janvier 1974 et septembre 1975. Le meurtrier choisissait ses victimes au hasard dans des bars ou des discothèques, et tentait de les charmer avant de les tuer. Il aurait fait au moins 16 victimes en l’espace de seulement un an. Trois personnes ont survécu à ses attaques et ont réussi à s’échapper, mais puisque l’homosexualité était encore taboue dans les années 1970, ceux-ci ont refusé de témoigner, et le tueur en série n’a, par conséquent, jamais été démasqué.

6) Bible John

Photo © The Herald

Si les tueurs en série semblent surtout sévir sur le territoire des États-Unis, l’Écosse n’a pas été épargnée par le phénomène. Entre 1968 et 1969, trois brunettes, âgées entre 25 et 32, ont été retrouvées mortes après avoir été violées. Toutes trois ont été aperçues pour la dernière fois au Barrowland Ballroom, une salle de danse de la ville de Glasgow. Surnommé Bible John parce qu’il aimait citer les saintes écritures et condamnait l’infidélité selon Jean Puttock, la sœur d’une des victimes qui aurait partagé un taxi avec lui, la police a réussi à dresser un portrait psychologique du meurtrier, mais ne lui a jamais mis le grappin dessus.

7) Le meurtrier de la Route des larmes

Photo © Merritt Herald

Le Canada n’est malheureusement pas à l’abri des tueurs en série. L’un des plus prolifique est le meurtrier de la Route des larmes. Le Highway of Tears est une autoroute de 720 kilomètres en Colombie-Britannique reliant les municipalités de Prince George et de Prince Rupert. Entre 1969 et 2011, soit sur une période de plus de 50 ans, le criminel aurait fait au minimum 19 victimes officielles, dont la plupart étaient d’origine autochtone, mais il est soupçonné de pas moins de 40 meurtres en tout. Malgré les efforts de la GRC, le coupable n’a jamais été identifié, et il est probablement mort aujourd’hui, emportant ses secrets dans la tombe.

8) Le tueur en série de Long Island

Photo © CNN

Sur une période de deux décennies entre 1996 et 2010, quelqu’un a enterré les cadavres d’une vingtaine de personnes à Oak Beach à Long Island. Toutes les victimes de l’homme surnommé le tueur en série de Long Island étaient des escortes dans la vingtaine qui utilisaient le site Craiglist pour rencontrer leurs clients. À part le fait qu’il s’agit d’un homme blanc âgé entre 20 et 40 ans qui serait familier avec les techniques d’enquêtes de la police (ce qui explique qu’il leur ait échappé si longtemps), les forces de l’ordre ne possèdent aucune information sur l’assassin, qui est peut-être encore actif aujourd’hui.

9) Jack L’Éventreur

Photo © Science

À la fin du 19ème siècle, Jack l’Éventreur s’en prenait uniquement à des prostituées pratiquant leur métier dans le quartier Whitechapel de Londres. Ses cinq victimes eurent la gorge tranchée, et subirent des mutilations abdominales. Le retrait d’organes internes sur trois des cadavres donna naissance à l’hypothèse que le meurtrier était un médecin ou un chirurgien. Quoiqu’il en soit, l’assassin a cessé mystérieusement ses exactions du jour au lendemain, et son identité est inconnue, encore à ce jour. Considéré comme le tout premier tueur en série de l’Histoire, ce sinistre personnage a laissé une marque indélébile dans la culture populaire.

10) Le Zodiaque

Photo © Sky News

Ayant inspiré de nombreux livres et films, le Zodiaque est l’un des tueurs en série les plus énigmatique des États-Unis. On lui attribue seulement cinq victimes officielles dans la région de San Francisco, mais le tueur lui-même en a revendiqué 37. Il prenait pour cible de jeunes couples dans leur voiture, arrêtés dans un endroit isolé. Il a envoyé de nombreuses lettres à la presse, contenant des cryptogrammes et des messages codés. Il a cessé de donner des signes de vie en 1978, et malgré une longue liste de suspects, il n’a jamais été identifié. Une prime de 50 000 dollars est toujours en vigueur pour quiconque fournirait des informations pouvant mener à son arrestation.

Des articles de crimes en séries :


Cet article vous présente 10 tueurs en série qui n'ont jamais été capturés et qui sont restés insaisissables malgré les efforts des forces de l'ordre. Découvrez les histoires glaçantes et mystérieuses de ces criminels en série.
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Moyenne de 5 sur 2 votes

On veut votre avis sur ce contenu québécois