Accueil » Made in Québec » 10 Québécois qui se sont illustrés sur la scène internationale

10 Québécois qui se sont illustrés sur la scène internationale

Découvrez les 10 Québécois qui ont brillé sur la scène internationale! 🌍🔝

S’il y a beaucoup de talent au Québec, ce ne sont pas tous les artistes et athlètes qui parviennent à sortir des frontières de la belle province et à rayonner à l’étranger. Malgré tout, les dix personnalités suivantes ont réussi à s’illustrer de belle façon sur la scène internationale, devenant nos ambassadeurs les plus célèbres et une grande source de fierté nationale.

Will James

Photo © WJS Bio

Entre 1922 et 1942, l’illustrateur et écrivain Will James a signé pas moins de vingt-trois livres (dont cinq ont été porté au grand écran), qui vantaient tous les joies de la vie de cowboy. Grâce à la grande popularité de ses écrits, l’auteur a contribué comme nul autre au mythe du Far Ouest tel qu’on le connaît aujourd’hui, et s’est hissé parmi les figures les plus emblématiques de la culture américaine, mais la majorité de nos voisins du Sud ignorent que son vrai nom est en fait Ernest Nephtali Dufault, et que le Québécois est né en 1892 à Saint-Nazaire-d’Acton, et non au Montana comme il le prétend dans son autobiographie très romancée.

Georges Saint-Pierre

Photo © Fox News

Né le 19 mai 1981 à Saint-Isidore, Georges Saint-Pierre commence à pratiquer les sports de combat dès l’âge de sept ans afin d’apprendre à se défendre contre l’intimidation à l’école dont il est victime. Il pratique le karaté et le jiu-jitsu, avant de s’adonner à la lutte. Il participe aux combats de l’Ultimate Fighting Championship, et devient le champion du monde des poids mi-moyens en 2006. Il perd le titre en 2007, et le récupère l’année suivante. Saint-Pierre a non seulement contribué à faire connaître les arts martiaux mixtes auprès du grand public, il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands combattants de l’histoire de ce sport.

Jean-Marc Vallée

Photo © New York Post

Ce natif du quartier Rosemont a fait ses débuts vers le milieu des années 1980 en réalisant des vidéoclips. Il obtient la reconnaissance avec Liste noire et surtout C.R.A.Z.Y., l’un des 10 films ayant connu le plus de succès au box-office québécois. Repéré par Martin Scorsese, il entamera une prolifique carrière hollywoodienne et travaillera avec des acteurs de renommée dont Emily Blunt, Matthew McConaughey, Jared Leto ou Nicole Kidman dans des productions comme The Young Victoria, Dallas Buyers Club, ou la série Big Little Lies. On se demande quels autres classiques il aurait signé s’il n’était pas mort prématurément à l’âge de 58 ans.

Gilles Villeneuve

Photo © Top Gear

Originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Gilles Villeneuve se passionne pour le monde automobile dès sa plus tendre enfance. Après le Cégep, il participe à des épreuves d’accélération (dragsters) au volant de sa Ford Mustang personnelle, et se tourne ensuite vers les compétitions de motoneige, plus abordables et plus lucratives. Il entame sa carrière dans la Formule 1 en 1977. Embauché par l’écurie McLaren puis par Ferrari, il remportera plusieurs Grands Prix avant son accident tragique en 1982, et bon nombre de spécialistes à travers la planète le considèrent comme le meilleur pilote que ce sport n’ait jamais connu.

Denis Villeneuve

Photo © Variety

À 23 ans, Denis Villeneuve remporte La Course Europe-Asie, une émission de Radio-Canada dans laquelle les concurrents parcourent différentes régions du monde en réalisant de courts films. Son premier long-métrage, Un 32 août sur Terre est présenté dans plus de 35 festivals internationaux. Maelström, Polytechnique et Incendies cimenteront sa réputation de cinéaste, et lui ouvriront les portes d’Hollywood. Après le succès d’Arrival, il se voit remettre les clés de deux des plus importantes franchises de science-fiction, et signe la suite du film culte Blade Runner, ainsi que le remake de Dune, dont le premier volet sera récompensé par six Oscars.

Guy Laliberté

Photo © CBC

Né à Québec en 1959, Guy Laliberté quitte la maison à l’âge de 14 ans et parcourt la province (et l’Europe) en faisant étalage de ses talents d’accordéoniste et de cracheur de feu. C’est en 1984 qu’il fonde le Cirque du Soleil, une entreprise qui allait complètement réinventer le cirque, et lui accorder un immense succès planétaire. En 2009, sa fortune s’élevait à 2,5 milliards de dollars américains, une somme qui lui permît de faire de nouveau parler de lui alors qu’il deviendra en 2009 le tout premier touriste canadien de l’espace, rejoignant la Station spatiale internationale pour douze jours à bord d’une capsule spatiale Soyouz.

Michel Tremblay

Photo © Le Devoir

En 1964, Michel Tremblay remporte la première place du Concours des Jeunes Auteurs de Radio-Canada avec sa première pièce, Le Train. En 1968, il révolutionne le théâtre québécois et cause un scandale avec Les Belles-sœurs, qui met de l’avant le joual dans un domaine dominé par les classiques français. Auteur de 28 pièces de théâtre, 32 romans, 7 scénarios pour le cinéma et la télévision, 2 comédies musicales et les paroles d’une douzaine de chansons, Tremblay est l’un des plus grands ambassadeurs de la culture québécoise à travers le monde, et ses œuvres ont été traduites dans 22 langues, dont le yiddish, le créole, le japonais, ou le hindi.

Leonard Cohen

Photo © The Hollywood Reporter

C’est en 1967 que le gentleman poète, né à Westmount en 1934, fait paraître le premier de ses quinze albums, intitulé Songs of Leonard Cohen. Comme nul n’est prophète en son pays, sa voix suave et ses textes aussi profonds que touchants seront d’abord appréciés par le public européen, avant d’être adoptés par les mélomanes de toute la planète. Le musicien montréalais influencera de nombreux auteurs-compositeurs et interprètes, au point où l’on compte pas moins de 1 500 reprises de ses chansons par d’autres artistes. Il est introduit au Panthéon de la musique canadienne en 1991, puis au Rock and Roll Hall of Fame en 2008.

William Shatner

Photo © Paramount

Son rayonnement sur la scène internationale est si grand qu’on a parfois tendance à oublier que William Shatner est un Québécois né à Montréal en 1931 dans le quartier Côte-Saint-Luc. Il a même fait ses études supérieures à l’Université McGill où il étudie l’économie, avant de se consacrer au théâtre. S’il a joué dans des séries télévisées comme Le fugitif ou The Twilight Zone, qu’il a écrit plusieurs romans et enregistré des albums, c’est son rôle du capitaine James T. Kirk, né comme lui un 22 mars, qu’il interprétera à la télévision et dans pas moins de sept longs-métrages issus de la franchise Star Trek, qui le fera entrer à jamais dans la légende.

Céline Dion

Photo © The New York Times

Issue d’une famille de quatorze enfants, celle que l’on surnomme « La diva de Charlemagne » a connu un parcours exceptionnel grâce à l’aide de son imprésario et mari René Angelil. Dès la sortie de sa première chanson, Ce n’était qu’un rêve, elle s’inscrit dans les palmarès du Québec et de la France. En 1984, elle chante pour le Pape au Stade olympique. Elle apprend ensuite l’anglais, et signe un premier contrat avec CBS. Son premier album anglophone, Unison, sort en 1990, et lance sa carrière internationale. Depuis ce temps, elle a vendu plus de 230 millions d’albums, et a généré des recettes de 747,9 millions de dollars, ce qui en fait l’artiste québécoise la plus populaire de tous les temps à l’échelle mondiale.



Qui sont les 10 Québécois qui se sont illustrés sur la scène internationale? Découvrez ces personnalités qui ont fait rayonner le Québec à travers le monde.
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Moyenne de 5 sur 1 votes

2 réflexions au sujet de “10 Québécois qui se sont illustrés sur la scène internationale”

  1. Il faudrait y ajouter Robert Lepage,grand metteur-en-scene, Jean-Paul Riopelle, un peintre remarquable; Felix Leclerc, premier chansonnier quebecois et qui s’est illustre en France. Le monde feminin brille presque par son absence mais il faudrait y ajouter au moins l’ecrivaine franco-manitobaine Gabrielle Roy egalement Emmanuelle Blais ;Ginette Renaud a la voix d’or. Dans le monde du cinema, Genevieve Bujold ! sans oublier Xavier Dolan. Quant au monde du spectacle/ chanson Diane Dufresne, Isabelle Boulay, Coeur de Pirate. Carole Laure,Gilles Vignault , Jean-Philippe Gagnon, au talent exceptionnel…. et sans oublier ,Isabelle Brasseur au patinage artistique!

    Répondre

On veut votre avis sur ce contenu québécois