Accueil » Culture » Histoire » Histoire du Québec » 10 villes fantômes du Québec qui vous donneront une petite frousse

10 villes fantômes du Québec qui vous donneront une petite frousse

10- Val-Jalbert au Lac St-Jean

Val Jalbert
Source : AuthentikCanada

C’est définitivement la plus connue des villes fantômes. Bien connu pour son usine de pâtes et papiers au début du 20e siècle, le village s’est rapidement vidé lorsque l’usine a fermé ses portes en 1927. Puis, c’est devenu un endroit touristique en 1962.

9- Saint-Jean-Vianney

Source : LaPresse
Source : LaPresse

St-Jean-Vianney était un petit village de 1308 habitants du Saguenay. Malheureusement, le 4 mai 1971 un terrible glissement de terrain a forcé la fermeture du village et la relocalisation de ses habitants. 31 personnes ont perdu la vie.

Voici un reportage de Radio-Canada sur l’événement :

 

8- Joutel

Source : Chez Zoreilles
Source : Chez Zoreilles

Ce petit village de la Baie-James, situé entre Amos et Matagami a été fondé en 1962 pour ses mines d’or, de cuivre et de zinc. Elle est totalement abandonnée depuis les années 90’s alors que les minerais se sont épuisés.

7- Saint-Nil

saint-nil

Ce petit village du Bas-St-Laurent a été ouvert à la colonisation pendant la première partie du 20e siècle afin d’offrir de nouvelles terres à défricher. Plusieurs ce sont senti trahi lorsque ce petit village a été fermé en 1974, pour cause de rentabilité, alors qu’ils avaient fourni de nombreux efforts pour coloniser ce territoire.

6- Rivière-La Guerre

riviere-la-guerre

C’est un petit canton de la Montérégie qui a accueilli plusieurs émigrants écossais venus travaillés dans l’industrie du bois dans les années 1830. Malheureusement, le village a dû fermer en 1850 alors que les travaux du canal de Beauharnois inondent le village.

Aujourd’hui, seuls l’église, le presbytère et le cimetière, tous en ruines, ainsi que le manoir Rosebank qui lui est toujours habité, sont les derniers vestiges visibles du village.

5- Gagnon

Gagnon

C’est une petite ville minière située à 300 au nord de Baie-Comeau qui abritait autrefois environ 4000 habitants. Le principal employeur était une mine de fer et la fermeture de celle-ci entraîna également la fermeture du village. Aujourd’hui, il ne reste qu’une pancarte…

 4- Nitchequon

nitchequon

C’est un ancien poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson (ça remonte à longtemps) qui a éventuellement été fermé en 1950 à cause de la difficulté d’accès. On y a ouvert une station météorologique et un aérodrome. Lorsque ceux-ci fermèrent en 1985, ce fut la fin du petit village.

3- St-Cyriac

chapelle_st_cyriac

Ce petit village du Saguenay (encore), en bordure du lac Kénogami, a été colonisé pour ses terres agricoles. Toutefois, les inondations causèrent tellement de dégâts que le chemin de fer dût être reconstruit) et l’agriculture n’était plus possible dans ce coin du pays.

Aujourd’hui, on peut y visiter une vieille chapelle.

2- Baie-Sainte-Claire

Photo : Ariane Gélinas
Photo : Ariane Gélinas

Ce petit village de l’Île Anticosti a été colonisé par de nombreux pêcheurs acadiens et terre-neuviens. Au début du 20e siècle, il est même devenu le centre administratif de l’Île. Toutefois, la difficulté d’y faire accoster des bateaux à favoriser la création de nouveaux centres.

De nos jours, il reste encore deux maisons et quelques cimetières. Le terrain recouvert de foins est fréquenté par des chevreuils.

1- Labrieville

labrieville

Ce lieu, situé dans la Haute-Côte-Nord a vécu un essor économique pendant la période de l’après-guerre alors qu’on y développe 2 centrales hydro-électriques. Toutefois, alors qu’en 1974, Hydro-Québec décide de favoriser ses autres installations, on ferme les centrales et ce fut la fin de la courte histoire de Labrieville.


Aujourd'hui, je vous propose de découvrir quelques villes de notre histoire qui ont été fermées, mais qui ne seront jamais oubliées...
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Soyez le premier à placer un vote!

Avatar

Matt

Pédagogue, historien, développeur web, webmaster, souverainiste, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Du hockey plein la gueule!

2 réflexions au sujet de “10 villes fantômes du Québec qui vous donneront une petite frousse”

  1. il y a un village fantome presque personne ne connait l’existence excepter certain militaire de valcartier , un village qui a été fermer et que les force utilise maintenant pour les exercices militaire je croit qu’il était habiter pas des migrants polonais mais pas certain

    Répondre

Laisser un commentaire