Accueil » Sourire :) » Parler en québecois » Accident de travail

Accident de travail

Il s’agit d’une histoire véridique puisque elle est tiré directement des archives du Service des Immeubles de l’École Polytechnique de Montréal…

Un gars en tabarnak comme notre malheureux accidenté, peut expliquer très rapidement le jargon québécois à un non-initié.

Le travail du réclamant consistait à descendre du toit d’un édifice de deux étages un surplus de briques qui était resté sur le toit.

QUESTION : Monsieur, auriez-vous l’amabilité de raconter les faits de l’accident ? Votre réponse est enregistrée.

RÉPONSE : J’pensais sauver du temps. J’ai fixé un madrier avec une poulie en haut de la batisse et j’ai passé une corde dans la poulie avec les deux bouttes qui descendent jusqu’a terre. J’ai attaché un baril vide au boutte de la corde, pis j’le monte en haut de la batisse. Ensuite j’attache l’aute boutte de la corde à un arbre. Là, j’monte sul toit, pis j’remplis le baril de briques. Ensuite, je r’tourne en bas pis j’viens pour détacher la corde pour faire descendre le crisse de baril, mais le tabarnac de baril est benque trop pesant pour moé et avant que je réalise quoi que ce soit, hostie, le baril me monte en l’air yenque d’une chotte. Là, chu trop haut pour lâcher la corde, j’ava pas le choix, j’ai tenu la corde en hostie. A moitié chemin, j’rencontre le crisse de baril qui descendait; j’en ai recu un calvaire de coup sur l’épaule; tabarnac que ca m’a fait mal…Mais cé pas toute; moé je continue à monter; Rendu en haut, j’me pette la tête sul câlisse de madrier, pis j’me prends les doigts dans l’hostie de poulie… J’pensa parde connaissance. Quand l’baril touche à terre, le fond pette pis l’baril se vide. Asteur, ciboire,chu plus pesant que l’baril ; ca fa qu’hostie là j’descends en tabarnac; pis à moitié chemin en descendant, j’rencontre encore le crisse de tabarnac de baril qui, lui, montait. Y m’a pas manqué l’calisse, y m’a pogné drettes’une jambe; chu v’nu blême. Rendu en bas, j’mécrase sul calisse de tas de briques… J’pensa mourir là. Rendu là, j’me rappelle pu grand chose; chu tout étourdi, ca fa que j’lâche la crisse de corde, pis l’baril se met à r’descendre, pis me calisse un coup s’a tête; pis j’me r’trouve à l’hopîtal. C’est pour cà que j’demande un congé de maladie.

SERVICE TECHNIQUE DES IMMEUBLES
22 OCTOBRE 1975
ECOLE POLYTECHNIQUE

J’adore ce coloré personnage.
– Matt


Un gars en tabarnak comme notre malheureux accidenté, peut expliquer très rapidement le jargon québécois à un non-initié. J'adore ce coloré personnage.
Partager cette trouvaille!Partager!Envoyer par courrielEnvoyer!
Soyez le premier à placer un vote!

Avatar

Matt

Pédagogue, historien, développeur web, webmaster, souverainiste, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Du hockey plein la gueule!

14 réflexions au sujet de “Accident de travail”

  1. J’ai entendu cette histoire a l’émission myth buster mais je pensais pas que ca c’étais passé ici. Les gars on reproduit la scène pis me semble qu’il on dit que ca se pouvait pratiquement pas que le gars ais survécu a ca..ils ont fait le test avec un « crashtestdummies » pis avec tout ce qui lui est arriver, je suis pas sur qu’il serait assser en forme pour raconter son histoire!

    Répondre
  2. Le Matt ?
    Il est occupé à remettre certaines parties de sa vie en ordre… Il a malheureusement pas trouvé l’énergie, ni le temps d’ailleurs, pour répondre à vos 36 courriels et 28 commentaires..

    Je serai de retour..
    Mon nombril a le droit d’être triste comme tous les nombrils, non?

    Répondre
  3. Je vois la chose,si y était pas mort,y étais pas fort.
    Si je l’aurait vu aller,sans doute qu’il aurait marqué,que quelqu’un riait de lui.lol
    Je riais quand j’ai lu cette rpéponse……

    Répondre
  4. Très drôle mon cher Matt mais plutôt que de demander au plaignant de raconter les faits ça aurait été encore plus tordant de lui demander d’en faire une démonstration pour que le conseil puisse bien comprendre tous les détails de l’événement. En 3-D s’il-vous plaît. 🙂 mdr

    Répondre

Laisser un commentaire