Accueil » Archives » Sauvons Kyoto

Sauvons Kyoto

 La Coalition Sauvons Kyoto tend la main aux différents partis politiques, groupes écologistes, groupes communautaires, au milieu des affaires et à la population en général pour faire front commun sur cet enjeu fondamental. Voilà plus d’une décennie que la communauté scientifique internationale souligne l’urgence de combattre les changements climatiques avant qu’il ne soit trop tard. Il est maintenant minuit moins une. Pose un geste et va signer la pétition. Sauvons Kyoto. C’est important!

Soyez le premier à placer un vote!

Avatar

Matt

Pédagogue, historien, développeur web, webmaster, souverainiste, tantôt de gauche, tantôt de droite, maladroit et baveux. Mathieu est le fondateur du Blogue du Québec et il blogue également à propos de ses passions sur Le Chef Cuisto et Du hockey plein la gueule!

7 réflexions au sujet de “Sauvons Kyoto”

  1. L’avenir de la planète ne peut passé que par une grosse prise de conscience collective! et un effort important de chacun!
    Ce qui m’inquiète le plus, c’est que ce bout de coin sur le sujet soit vide!
    Moins Matt, et (encore) moi qui de toute façon est présente n’importe où!
    Mais le sujet est trop grave pour que je n’y mette pas un quelque chose!
    C’est super de faire croire aux enfants qu’ils nettoient le monde en faisant le moins de déchets ( non poluants), c’est super de leurs faire ramasser la merde que d’autres ( adultes) ont mis. C’est super de leurs expliquer que la coccinelle mange le puceron, qu’au bout d’une rangée de légumes il faut mettre un pied de capucine qui attirera les pucerons!
    Mais toutes ces petites choses ne sont plus applicables! La chimie humaine à transformer la chaine!
    La question est: qui est au début de la création du besoin de la facilité?

    Répondre
  2. Je commence a comprendre pourquoi tu vois un psy…paranoia! Tu sais, le cocus au foot, il ne parle pas contre toi. Tu as l’air de pensé que je suis sur ton cas mais en fait, ta tout faux..Tu poses des questions mais tu ne veux pas de mes réponse?

    Écoute, tout les jours, je fait le tour du blogue et du forum pour pouvoir y trouver de nouveau commentaire auquelle je serais interressé a répondre..De plus, je ne répond qu’au commentaire que je trouve intéressant, alors si tu ne veux pas que je réponde, ta qu’a écrire un beau gros paquet de conneries, je ne te répondrai plus!

    Répondre
  3. M. Beaulac, je sais qu’il me faut plusieurs lectures d’un commentaire pour pouvoir en saisir le sens, d’où, j’arrive, je reviens. Si je pouvais juste m’empêchée de bondir par reflexe sur mon clavier ( j’en parlerai à mon psy!), ça m’éviterrait tout ou partie de toute réponse qui sont d’ailleurs fort à propos!
    Je marde, M.!
    Superviseur, ça ne vous dirait pas?
    Je ris, M.
    Voilà donc le pourquoi de ma colère contre ce que nous ne pouvons pas faire pour la planète!
    Je comprends qu’il faille commencer au bas de l’échelle pour donner de bonnes habitudes à chacun. Ca, on essaye! voire, on tape un peu plus haut, on dresse nos parents!
    Mais c’est le reste, qui va pas! et là, même une pétition,( si elle est signée sur un papier recyclé), ça pèse rien contre le cargot qui lâche sa merde dans la mer! C’est rien contre l’amiante, contre l’effet de serre et le reste!!!
    Où M., quand on est qu’un quelqu’un, pouvons nous faire, que l’on soit plus!( à part signer!)
    Renée

    Répondre
  4. Merci de vos commentaires, Renée, et pourtant vous êtes trop humble. La seule solution, afin de par exemple établir le rationnement de carburants un peu partout sur terre (suggeré par George Monbiot dans ‘Heat’ ) se trouve dans le monde de la politique.

    Si l’on a déjà voté on sait que, pour l’âme, mieux vaut tenter d’influencer les politiciens (Monbiot qualifie les partisans de Stephen Harper d’un troupeau de poulets ) que pleurer. Ne leur donnons aucune excuse pour faire le minimum.

    Peut-être en vous inscrivant à une organisation eco vous auriez plus de courage. Monbiot dit que si il ne réussira pas à persuader ses lecteurs à agir politiquement,
    ‘I have one last hope: that I might make people so depressed about the state of the planet that they stay in bed all day, thereby reducing their consumption of fossil fuels.’

    Répondre

Laisser un commentaire